« Afin que nul ne l’ignore, l’état de santé de Bibo Bourgi est extrêmement préoccupante », Collectif des avocats de Karim

Douze (12) jours de suspension semblent trop longs pour eux. Ils n’auront pas attendu la séance du 18 août prochain pour embrayer. Eux, c’est le collectif des avocats de Karim Wade qui sonnent la charge dans la cadre du procès du siècle. Mes Ciré Clédor LY, Seydou Diagne, El Hadji Amadou Sall, Demba Ciré Bathily, Pierre Olivier Sur et Cie attirent l’attention sur le cas préoccupant, disent-ils de Bibo Bourgi. « Pour que nul ne l’ignore », plaident-ils.



Après la compétence ou non de la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI) à juger leur client, le Collectif  des avocats du célèbre détenu de la Maison d’Arrêt et de Correction (MAC) de Reubeuss, se signalent sur le cas Bibo Bourgi dont plaide le Collectif des avocats de Wade-fils, «est particulièrement préoccupé par l’état  de santé  extrêmement grave ».


Mieux, poursuit ledit collectif dans un communiqué parvenu à Pressafrik.com, « contrairement à ce qui a été rapporté dans la presse, nous ne nous opposons pas à son évacuation sanitaire à l’étranger pour qu’il puisse se soigner au plus vite et recouvrer sa santé, ce qui prime sur tout ». Là, Mes Ciré Clédor LY et Cie de regretter, « par ailleurs que depuis dix-huit (18) mois, que la CREI ait refusé à de nombreuses reprises sa demande d’évacuation sanitaire ». Ils ne demandent rien de moins qu’ «aux autorités sénégalaises de prendre toutes les  dispositions afin que cette évacuation se fasse immédiatement».

 
Menacent-ils, « les tentatives de  manipulation  de l’opinion publique pour faire croire que nous nous opposons à son évacuation sanitaire, resteront vaines.  Afin que nul n’en ignore », signe le Collectif des Avocats de Karim Wade.


Jeudi 7 Août 2014 - 17:52



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter