Afrique du Sud: Etienne Kabila acquitté par manque de preuves

En Afrique du Sud, la Haute Cour de Pretoria a acquitté Etienne Kabila. Celui qui affirme être le fils aîné de l’ancien président congolais, Laurent-Désiré Kabila, est donc libre. Il était accusé d’avoir préparé depuis l’Afrique du Sud un coup d’Etat pour renverser l’actuel président congolais et avait été arrêté en février 2013 au Cap où il y vit en exil. Ce vendredi matin, le juge a estimé que les preuves mises en avant par le procureur ne sont pas admissibles.



Un peu moins d’un an de procès et ce vendredi matin, le juge a rejeté en bloc les preuves du procureur. Etienne Kabila et 19 autres personnes ont été arrêtés pour mercenariat et tentative d’assassinat après avoir été piégés par une unité spéciale de la police sud-africaine. Celle-ci prétend avoir agi sur la base de renseignements d’un informateur. Sous couverture, la police a instigué des contacts, des réunions et a même monté un entraînement militaire, alors que les accusés pensaient participer à une formation de gardien de parc.

Pour le juge Billy Mothle, les preuves apportées ne sont donc pas recevables : « Ce programme d’entraînement a été mis sur pied par les agents de la police prétextant une formation de gardien de parc pour lutter contre le braconnage. Ce sont des agents de la police sous couverture qui ont monté l’opération et non les accusés. Aucun d’eux d’ailleurs n’était armé. Il est donc clair que le dossier du procureur ne tient pas la route. »

La plupart de ces hommes ont d’ailleurs déjà été acquittés l’année dernière  faute de preuves. Ce vendredi matin, c’était au tour d’Etienne Kabila et de quatre autres personnes d’être reconnu non coupables. Etienne Kabila a toujours clamé son innocence, dénonçant une manipulation politique de Kinshasa pour l’éliminer.


Rfi

Vendredi 20 Février 2015 - 17:22




1.Posté par FISTON MUKUNA le 20/02/2015 19:06
C'était juste un moyen de l'éliminer,une manupilation pure du gouvernement congolais.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter