Afrique du Sud: L’armée renvoie 47 casques bleus

L'armée sud-africaine a renvoyé 47 soldats qui avaient violé le couvre-feu alors qu'ils opéraient dans l'est de la République Démocratique du Congo au sein de la Monusco.



Afrique du Sud: L’armée renvoie 47 casques bleus

Ces casques bleus ont quitté la mission de maintien de la paix fin septembre et ont été immédiatement remplacés par d'autres soldats venus d'Afrique du Sud.

Ils étaient sortis de leurs casernes le soir alors qu'ils avaient l'obligation de respecter le couvre-feu.

Après leur suspension, ils viennent d'être renvoyés par les commandants des forces de défense en Afrique du Sud.

Selon certains médias sud-africains, les soldats se seraient rendus dans un bar connu pour être fréquenté par des prostituées à Goma.

La sécurité des soldats en jeu

Le général Xolani Mabanga, le porte-parole de l'armée sud-africaine, a toutefois indiqué que ces hommes n’avaient pas respecté "les règles disciplinaires et ont compromis la sécurité des autres soldats sud-africains".

Xolani Mabanga a confié que les soldats auraient pu être kidnappés et forcés de révéler les positions des autres casques bleus ou même être tués.

Plus de 1300 soldats sud-africains opèrent actuellement au sein de la brigade d'intervention de l'ONU dans l'est de la RDC.

La Monusco, la plus importante mission de maintien de la paix au monde, compte 20 000 soldats et policiers chargés de protéger les civils et de "neutraliser" la cinquantaine de milices congolaises ou étrangères qui continuent de sévir dans l'est du Congo.
source:bbc Afrique


Dior Niang

Jeudi 19 Novembre 2015 - 12:37



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter