Afrique du Sud: des mineurs encore bloqués dans une mine?

En Afrique du Sud, un nombre indéterminé de mineurs sont coincés dans une mine d'or illégale à Benoni, à 40 kilomètres à l’est de Johannesburg. Les équipes de secours sont sur place et tentent d’assister les travailleurs bloqués. Un premier groupe de onze mineurs a été secouru. Les recherches sont arrêtées ce dimanche soir.



Vue du centre de Benoni, en Afrique du Sud.
Vue du centre de Benoni, en Afrique du Sud.

Les secours se sont affairés toute la journée au milieu d’un grand champ vert à quelques centaines de mètres des premières habitations de Benoni. La mine d'or se présente comme un trou d’environ 1 mètre carré entouré de gravats au milieu d’herbes folles. La police l’a découverte par hasard ce dimanche matin lors d'un contrôle de routine. Des agents ont vu un homme qui se tenait seul au bord du trou.

Dans un premier temps, ce dimanche, l'organisation privée de secours d'urgence ER24,qui communique via Twitter, dit être en contact avec un groupe d'une trentaine de mineurs coincés. Ces personnes leur expliquent alors qu'un nombre bien plus important de mineurs, peut-être 200, sont bloqués plus bas dans le tunnel, qui descend à pic sous terre. Après des heures d'attente et une opération de sauvetage complexe, onze premiers mineurs réapparaissent ensuite à la surface, vers 17h30 locales.

Parmi eux, l'ambiance est pesante, silencieuse. Après une journée et une nuit sous terre, les hommes revenant à l'air libre sont chancelants, les traits tirés. Leurs vêtements sont noirs de terre. Certains portent encore sur leur dos leur sac de toile, dont les mineurs se servent pour ramener le métal précieux récolté au fond de la mine. Ces hommes titubants, épuisés, sont escortés un par un vers les ambulances garées autour de la mine pour recevoir des premiers soins. Ils devaient prochainement être entendus par la police.

Impossible de savoir si d'autres mineurs sont réellement restés sous terre ou non. Les secours ont mis fin aux recherches pour aujourd'hui. Les mineurs sont allés sous terre samedi. On ne sait pas s'il y a des blessés. Il s'agit d'un site illégal, une mine qui a été abandonnée et qui est exploitée par des locaux, sans aucune structure. Donc, pas de contrôle, pas d’infrastructure, pas de sécurité.

Il existe beaucoup de ces mines dans le pays, et très régulièrement, il y a des accidents : les tunnels s’effondrent. En général, on n’en entend pas parler. C’est donc une chance que ces hommes aient pu être repérés.

Source : Rfi.fr
 



Lundi 17 Février 2014 - 01:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter