Afrique du Sud: inquiétude à Johannesburg sur la santé de Mandela

L'ancien président sud-africain Nelson Mandela a donc de nouveau été hospitalisé à Pretoria pour une infection pulmonaire. Ses médecins ont jugé « préoccupant » son état de santé. Nelson Mandela est âgé de près de 95 ans. C'est sa troisième hospitalisation depuis décembre 2012. Dans les rues de Johannesburg, la population est inquiète.



Nelson Mandela, 94 ans, et à ses côtés, le président Zuma, à Johannesburg, 29 avril 2013. AFP PHOTO / SABC
Nelson Mandela, 94 ans, et à ses côtés, le président Zuma, à Johannesburg, 29 avril 2013. AFP PHOTO / SABC
Au centre ville de Johannesburg, des femmes vêtues de robes blanches et bleues, la tenue des apostoliques, sortent de leur église... « Nous prions pour lui ! dit l'une d'elles. On veut que Dieu le sauve parce qu'on a encore besoin de lui ! »
A 23 ans, Thulani n'a pas connu les années de combat contre le régime d'apartheid, mais il extrêmement inquiet pour son icône : « Notre pays va tant perdre s'il disparaît. Notre président actuel, il ne fait pas beaucoup de choses. Alors, on est inquiet pour le président qui nous a permis d'en arriver là où nous en sommes aujourd'hui. Je suis devenu quelqu'un grâce à lui ! »
Pour Mnikelo, il faut maintenant laisser Nelson Mandela en paix... Il a presque 95 ans. « Je pense, explique-t-il, que Mandela a fait tout ce qu'il avait à faire. Au plus profond de son cœur, il veut maintenant se reposer. Je m'inquiète car je pense que le plus longtemps il vivra, le plus il souffrira. Je l'aime tant que je veux seulement maintenant qu'il puisse se reposer ».
Nelson Mandela s'est retiré de la vie politique depuis 2004. Mais pour Thabo Dube, un autre jeune, il faudrait qu'il atteigne les 100 ans : « Il n'est plus actif, mais il joue un rôle symbolique en Afrique du Sud. Ils inspirent beaucoup de gens et beaucoup pensent qu'il est le dernier espoir, le dernier soldat pour l'Afrique du Sud. Il est le pont, le point de transition entre l'Afrique du Sud d'hier et celle d'aujourd'hui. Et s'il meurt, le pont s'effondre et je me demande si après cela il peut y avoir une bonne transition ».
Samedi, des centaines de messages de bon rétablissement ont été laissés sur les réseaux sociaux et devant la résidence de Nelson Mandela, des enfants sont venus déposer des fleurs.
Source: RFI


Dimanche 9 Juin 2013 - 12:29



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter