Afrique du Sud: la piscine du président Zuma fait des vagues

La piscine du président sud-africain est toujours au cœur du scandale de Nkandla, lorsque 19 millions d'euros d'argent public ont été dépensés pour rénover la résidence privée du chef de l’Etat. Des dépenses, présentées comme des travaux pour améliorer sa sécurité, qui comprennent notamment la construction d'une piscine. Le ministre de la Police a tenté de justifier ces dépenses en les comparant à celles de l'ancien président Nelson Mandela, ce qui a provoqué l'ire de la famille de ce dernier.



Voilà des mois que le ministre de la Police, Nathi Nhleko, tente de justifier les dépenses excessives dans la résidence privée du chef de l'Etat, y compris la construction d'un bassin de rétention d'eau pour assurer la sécurité du président en cas d'incendie. Un bassin qui ressemble très fortement à une piscine, avec du carrelage et un escalier pour y entrer.

 
Excédé, le ministre de la Police a fini par ajouter que même Nelson Mandela avait lui aussi un bassin de rétention d'eau dans sa résidence privée à Qunu. Des propos qui ont provoqué une réaction immédiate de la famille Mandela, pour qui il n'y a jamais eu de bassin de rétention d'eau à Qunu, mais bien une piscine, comme l'affirme l'une des petites-filles de l'ancien chef d'Etat, Ndileka Mandela.
 

Celle-ci ajoute que cette piscine a été construite pour que les petits-enfants de Nelson Mandela puissent en profiter pendant leurs vacances et que ce dernier a lui-même payé les travaux de sa poche, ne voulant pas gaspiller d'argent public. Le ministre de la Police est bien seul aujourd'hui à essayer d'expliquer l'inexplicable.

 
Après le secrétaire général du parti au pouvoir, c'est maintenant une partie de la famille Mandela qui prend ses distances avec un scandale qui pèse lourd sur l'image de l'ANC.

Rfi.fr

Mercredi 8 Juillet 2015 - 16:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter