Afrique du Sud : le gouvernement nie un plan d’exfiltration de Béchir

Le gouvernement sort de son silence après la saga Omar el-Béchir. La semaine dernière, le chef d’Etat soudanais a discrètement quitté l’Afrique du Sud avant la fin du sommet de l’Union africaine. Une ONG de défense des droits de l'homme avait saisi en urgence la justice pour qu’il soit arrêté. Omar el-Bechir est, en effet, sous le coup de deux mandats d’arrêt de la Cour pénale internationale (CPI), pour génocide. Le gouvernement a nié, ce lundi 22 juin, avoir préparé l’exfiltration du président soudanais.



Le président Omar el-Béchir à son arrivée à Khartoum, le 15 juin 2015, en provenance de Johannesburg. REUTERS/Mohamed Nureldin Abdallah
Le président Omar el-Béchir à son arrivée à Khartoum, le 15 juin 2015, en provenance de Johannesburg. REUTERS/Mohamed Nureldin Abdallah

Depuis vendredi, la presse sud-africaine révèle les détails du départ du président soudanais, Omar el-Béchir, qui a quitté le pays, sans encombre, le 15 juin.

Selon la presse, un plan aurait été préparé en avance par cinq ministres pour que le chef d’Etat soudanais ne soit pas inquiété. Son avion aurait été déplacé par précaution sur une base militaire et l'unité de protection présidentielle aurait été mobilisée pour l’escorter jusqu'à son avion.

La presse cite, sans les nommer, plusieurs sources haut placées, mais selon Phumla Williams, porte-parole du gouvernement, ces informations sont totalement erronées.

« Nous rejetons les informations selon lesquelles il y a eu une réunion et nous allons, comme nous l’a demandé la cour de Pretoria, leur remettre notre rapport d’enquête. Il n’y a donc absolument pas de tentative, de notre part, de cacher quoi que ce soit. On nous a demandé d’enquêter ; c’est ce que nous faisons et nous allons honorer notre promesse. Il serait bon de permettre aux Sud-Africains de juger des faits plutôt que de leur donner des informations provenant de sources anonymes », a déclaré le porte-parole du gouvernement.


Rfi.fr

Mardi 23 Juin 2015 - 06:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter