Afrique du Sud: le scandale de Nkandla prend des tournures parodiques

Le scandale de la résidence privée du président Jacob Zuma, Nkandla, n'en finit plus de faire des remous. Après les critiques de l'opposition, des voix dissidentes s'élèvent au sein même de l’ANC, le parti au pouvoir. Sur internet, une chanson parodique fait fureur.



Jacob Zuma le président sud-africain, le 16 décembre 2013 à Pretoria.
Jacob Zuma le président sud-africain, le 16 décembre 2013 à Pretoria.

Pour rappel, plus de 16 millions d’euros ont été dépensés pour améliorer la sécurité de la résidence du chef de l’Etat. Selon un rapport de la médiatrice de la République, certains travaux n’ont rien à voir avec sa sécurité puisqu'ils incluaient la construction d'une piscine.

L’opposition s’est bien entendu emparée du scandale. Cette semaine, c’est au tour de membres de l’ANC que des voix se sont faites entendre, avec successivement, l’ancien président de la République, Thabo Mkeki, Georges Bizos, ami de Nelson Mandela et avocat de l’ANC, le ministre à la Présidence Trévor Manuel. Dernier en date à s'exprimer : Ronnie Kasrils, ancien ministre des Services de renseignements. S’exprimant sur une radio locale, il a été très sévère vis-à-vis du parti au pouvoir.

Source : Rfi.fr
 



Dimanche 30 Mars 2014 - 10:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter