Afrique du Sud: nouvelle grève dans une mine de platine du groupe Amplats

Plusieurs milliers de mineurs se sont mis en grève, sous terre, en Afrique du Sud, dans une mine de platine du producteur Anglo American Platinum (Amplats). Ce mouvement survient alors que le gouvernement négocie un accord avec les partenaires sociaux pour mettre un terme à la crise récurrente dans les mines du pays.



Des grévistes du site Amplats de Rustenburg, en octobre 2012.
Des grévistes du site Amplats de Rustenburg, en octobre 2012.

Ce vendredi 14 juin, des milliers de mineurs ne sont pas remontés à la surface à la fin de leur travail. Les syndicats affirment qu’ils refusent de remonter et qu’ils ont organisé un sit-in pour protester contre la suspension, par la direction, de plusieurs responsables syndicaux. La direction, elle, a une version un peu différente : une poignée de grévistes obligerait les autres travailleurs à rester sous terre.

La ceinture de platine, foyer de tensions

C'est donc une nouvelle grève, encore une fois dans la région de Rustenburg, à 120 kilomètres au nord-ouest de Johannesburg, dans la ceinture du platine. Cette région avait été l’épicentre des mouvements sauvages de l’année dernière, tout près de Marikana, où 34 mineurs avaient été tués par la police en août 2012.

Cette grève survient alors que le gouvernement sud-africain essaie de conclure un accord avec les partenaires sociaux. L'objectif ? Mettre un terme à la crise récurrente dans les mines. Ce vendredi, le vice-président a rencontré les syndicats rivaux du secteur et les compagnies minières. Un projet d’accord a été publié, mais il n’est pas encore finalisé. Une nouvelle rencontre est prévue le 26 juin.

Source : Rfi.fr


Dépéche

Samedi 15 Juin 2013 - 09:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter