Afrique du Sud: report du procès de Julius Malema pour corruption

En Afrique du Sud, le procès pour corruption de Julius Malema, l’ancien dirigeant des jeunes de l’ANC, a été reporté ce lundi 18 novembre 2013. Son procès devait commencer ce matin à Polokwane, dont il est originaire, à plus de 300 km de la capitale. Plusieurs centaines de ses partisans s’étaient d’ailleurs rassemblés devant la haute cour de Polokwane pour lui apporter leur soutien.



Julius Malema au tribunal de Polokwane, le 26 septembre 2012. REUTERS/Siphiwe Sibeko
Julius Malema au tribunal de Polokwane, le 26 septembre 2012. REUTERS/Siphiwe Sibeko

La voix est libre pour les élections. Julius Malema peut désormais tranquillement faire campagne. Exclu de l’ANC il y a presque 2 ans, Il a fondé son propre parti, l’EFF, Economic Freedom Fighters ou Combattants de la liberté économiqu, il y a quelques mois et est devenu un des plus féroces critiques du gouvernement. A la moindre occasion, il accuse le président Zuma et les hauts dirigeants de l’ANC de corruption, d’enrichissement et de n’avoir rien fait pour les millions de sud africains pauvres.
 

Aucune explication n’a été fournie ce matin par la cour au sujet du report du procès de Julius Malema. Il est accusé de fraude, corruption, blanchiment d'argent et de racket notamment pour une affaire de marché public obtenu frauduleusement par une société dont il est l’un des actionnaires. Ce lundi matin, les rues autours du tribunal de Polokawne avaient été fermées à la circulation et un important dispositif policiers déployé. Plusieurs centaines de ses partisans s’étaient rassemblés non loin de là pour lui apporter leur soutien. Julius Malema est arrivé au tribunal avec un peu de retard, car il passe des examens à l’université de Pretoria où il est inscrit. En moins d’une heure, son procès a été reporté au 30 sept 2014.
 

►A (RE)LIRE : Afrique du Sud: à Marikana, Julius Malema lance officiellement son parti politique
 

Il doit à nouveau comparaître la semaine prochaine car en parallèle il essaye d’obtenir une annulation des charges contre lui. Julius Malema est sous le coup de 55 chefs d’inculpation. Il a également des problèmes avec le fisc qui lui réclame plus d’1 million d’euros d’impôts impayés.
 

En entrant dans le tribunal, il a de nouveau proclamé son innocence, affirmant qu’il ne volerait jamais les pauvres. « Je veux vous dire que je ne vous ai pas volé. Je ne vous volerai jamais. Je ne volerai jamais aux pauvres, je lutte pour les pauvres ». Il se dit victime d’une conspiration de l’ANC, qui veut le voir tomber avant les élections de l’année prochaine. Les sondages le créditent d’environ 4% des intentions de votes.

Source : Rfi.fr
 


Dépéche

Lundi 18 Novembre 2013 - 19:26



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter