Afrique du Sud: vers une large victoire de l'ANC

Les premiers résultats partiels des élections législatives sont tombés en Afrique du Sud. Près des deux tiers des bureaux de vote ont été dépouillés et l’ANC serait en tête avec 62,9% des suffrages. L’effritement annoncé du parti de Jacob Zuma n’a pas eu lieu.



La Commission électorale indépendante a donné une conférence de presse et elle confirme un taux de participation de 72%. Ce jeudi, en fin d'après-midi, un peu plus des trois quarts des bulletins de vote ont été dépouillés. Sans surprise, on se dirige donc vers une victoire écrasante de l’ANC (Congrès national africain) qui remporterait 62,9% des voix. Des chiffres conformes aux prédictions des sondages. C’est toutefois deux points de moins qu’il y a cinq ans mais un succès tout de même.

L'effritement du parti au pouvoir n'a donc pas eu lieu. Les affaires de corruption autour du président ces derniers mois, notamment le scandale de sa résidence privée, le chômage ou la colère des pauvres n'ont pas entamé la popularité du parti.

Des tensions à prévoir

Pour Steven Friedman, analyste politique, la majorité des sud africains reste loyal envers l’ANC de Nelson Mandela : « C’est vraiment une indication de la force de la loyauté des électeurs envers l’ANC. Nous oublions souvent que notre système politique est centré autour d’un parti et non pas autour d’un individu. De nombreuses choses ont été mises sur le dos de la personnalité de Zuma, mais clairement, cela n’a pas d’importance pour les électeurs. Leur loyauté envers l’ANC est la priorité. »

Steven Friedman ajoute que les vrais problèmes du président Jacob Zuma ne font que commencer. Même si l’ANC a affiché une unité jusqu'à l’élection, les tensions entre faction rivales vont maintenant certainement rejaillir.

Deuxième constat : l’Alliance démocratique (AD) d’Helen Zille se consolide en tant que principal parti d’opposition avec 22% des votes. Preuve qu'il s'agit d'une opposition crédible et non pas le parti d’une minorité blanche.

Enfin, le parti de Julius Malema, les Combattants pour la liberté économique (EFF) devient la troisième force politique du pays avec un peu plus de 5% des voix, après seulement un an d’existence. Le turbulent Julius Malema va donc faire son entrée au Parlement.

Scores plus serrés aux régionales

Se tenaient également des élections régionales en Afrique du Sud. Et là, cela s'annonce plus serré. Actuellement l'ANC contrôle huit des neuf provinces dans le pays. La neuvième c'est la région du Cap qui est contrôlée par l'Alliance démocratique. Et l'opposition s'est donnée pour objectif de gagner la province du Gauteng, celle où se trouvent Johannesburg et Pretoria et où la critique est la plus forte contre le gouvernement. Et dans ce scrutin, l'ANC a une majorité moins confortable : 51% des suffrages après le dépouillement de la moitié des bulletins de vote.

A noter  que plusieurs sacs poubelles contenant des bulletins de vote pour l’Alliance démocratique ont été retrouvés dans un sac dans la banlieue de Pretoria. Les photos circulent sur les réseaux sociaux. Pas de confirmation de la commission électorale, mais cette découverte sème le doute.


RFI

Vendredi 9 Mai 2014 - 00:05



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter