Ag de l’UMS : les magistrats veulent s'affranchir.

L’Union des magistrats du Sénégal (UMS) a organisé son assemblée générale ce week-end à Sally. Cette occasion a été saisie par Magatte Diop et Cie, pour réclamer la place qui leur est due, mais aussi, de la part de ses compères, une plus grande prise de conscience de leur rôle, en tant garants des droits et libertés individuels.



Le premier souci du bureau de l’UMS, c’est d’assurer et de préserver l’indépendance de la Justice ». C’est par ces mots que le  président de l’Union des magistrats du Sénégal a revendiqué la place qui doit leur revenir de droit : celle d’arbitrer librement, les questions de justice.

Et Magatte Diop de poursuivre : «le pouvoir judiciaire n’est pas le troisième pouvoir, mais un des trois pouvoirs dont la mission est capitale pour l’accomplissement de la démocratie, de la sauvegarde des droits et libertés individuels et la promotion de l’Etat de droit».

Rappelant à ses collègues combien cette indépendance est capitale, le «président» des juges du Sénégal leur lance : «Cette indépendance est naturellement un état d’esprit et un comportement de tous les jours, non seulement vis-à-vis du pouvoir public, mais de toutes les autres formes de pressions, de tentations et d’influences de quelque nature qu’elles soient».

Ousmane Demba Kane

Lundi 8 Août 2016 - 08:50



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter