Agression de Zoss après le face à face: Le sang gicle à La Rts, Boy Niang indexé

Les démons de la violence dans le monde de la lutte ont rejailli hier, vendredi 20 juillet. Les locaux de la Rts qui abritait le dernier face à face entre Zoss et Boy Niang et celui entre Moussa Dioum et Sa Thiés ont été le théâtre d’une violence inouïe qui a abouti à une blessure grave du lutteur Zoss, évacué à l’hôpital.



Agression de Zoss après le face à face: Le sang gicle à La Rts, Boy Niang indexé
Le face à face d’après combat organisé entre les lutteurs Boy Niang et Zoss, adversaires du 8 juillet dernier et entre Sa Thiés et Moussa Dioum, a viré au drame dans les locaux de la Rts qui a été hier vendredi 20 juillet, le théâtre d’une sanglante bagarre entre les lutteurs et leurs accompagnateurs communément appelé «Suxx». L’adversité et la tension déjà palpable à la veille de leur confrontation et vidé par la victoire finalement de Zoss n’avait visiblement pas apporté la sérénité dans les deux camps.

La violence aveugle s’est en effet manifestée de la manière la plus hideuse entre le camp de Zoss et Boy Niang, jetant une fois de plus le monde de la lutte dans l’émoi et la consternation. Tout est parti des échanges lancés entre lutteurs sur les plateaux de la télévision. La lourde ambiance et les échanges aigre-doux notés entre Boy Niang et son tombeur a rapidement dégénéré lorsque les lutteurs et leurs accompagnateurs sont sortis sur le parking de la Rts. Selon un témoin, ce sont les jets de pierre entre les deux camps qui ont déclenché les hostilités. L’évacuation de Zoss à l’intérieur de la Rts n’a pas réussi à freiner l’ardeur des assaillants et l’irréparable s’est produit lorsque le lutteur de Doraat a voulu sortir des locaux. Selon toujours les mêmes témoins, Boy Niang est pointé du doigt pour avoir été au cœur du pugilat.

On lui prêterait d’avoir, lui-même, préparer son coup… de gourdin, assené violemment sur la tête du lutteur des Parcelles assainies. Le même Boy Niang serait également armé d’un couteau dont la lame aurait un tant soit peu touché la main de l’entraîneur Ousmane Camara, selon les mêmes sources. Ayant perdu connaissance, Zoss sera ainsi acheminé à l’hôpital de Grand Yoff. En attendant, la gendarmerie a procédé à l’arrestation de Bourxane Wade, manager de Boy Niang et Ibra Gaye, l’accompagnateur de Zoss.
Omar Diaw (Sud quotidien)

Omar DIAW

Samedi 21 Juillet 2012 - 12:57



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter