Agriculture : Le Fonsis dégage une enveloppe de 5 milliards CFA pour une unité de production de graine Bio et de semence certifiée

Le Sénégal va mettre sur pied une unité de production de graines Bio mais aussi des semences certifiées d’arachides destinées à l’exportation. Une unité de production qui sera implantée dans la commune de Syer, région de Louga. La signature de protocole d’accord de financement entre le gouvernement du Sénégal, le groupe Avril leader mondial dans ce domaine et le groupe Zalar du Maroc a eu lieu aujourd’hui à la primature sous l’égide du Fonsis et en présence du premier ministre Mouhammad Dionne.



Agriculture : Le Fonsis dégage une enveloppe de 5 milliards CFA pour une unité de production de graine Bio et de semence certifiée
Le projet agricole BIOSOY verra le jour dans la commune de Syer, région de Louga. Il est prévu sur une superficie de 1000  hectares de terre, pour un coup global de 5 milliards de Fcfa, et va générer plus de 200 emplois directs.

Cette unité de production qui va permettre au Sénégal d’exporter des semences certifiées à l’étranger, une exportation qui sera assurée par le groupe Avril, mais aussi de booster la production agricole avec une bonne qualité de semences qui va être fournie aux agriculteurs sénégalais.

Selon, le directeur général du Fonds souverain d’investissement stratégiques (Fonsis), Amadou Hott, «ce projet va permettre au Sénégal de pouvoir non seulement produire des graines Bio mais aussi d’exporter des semences certifiées à l’étranger», soutient-il.   

Un projet qui reçu l’adhésion totale des populations  de Syer  car en croire Amadou Hott, Dg du Fonsis «ce projet sera d’un grand apport  pour la commune de Syer avec des retombées financières mais aussi des taxes fiscales pour l’Etat du Sénégal, en plus de la création d’emplois  que ce projet va engendrer pour la commune de Syer, une localité située  dans la région de Louga », déclare Amadou hott.

Pour le Dg du Fonsis, la  structure qu’il dirige travaille dans la mise en œuvre d’une agriculture compétitive et la signature de ce projet en est encore une illustration. Dans la même lancée, Amadou Hott de signaler que l’Etat du Sénégal va dans un premier temps  accompagner les investisseurs avant de céder, une fois le projet bien implanté sa part aux investisseurs.
 

Khadim FALL

Mardi 5 Avril 2016 - 15:50




1.Posté par Vision le 06/04/2016 11:33 (depuis mobile)
Ce directeur de fonsis est efficace par rapport aux autres. Je crois que macky salle à un bon élément dans son dispositif

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter