Agriculture:Le Ministre de l’Enseignement note le bas niveau de formation de base des acteurs



Agriculture:Le Ministre de l’Enseignement note le bas niveau de formation de base des acteurs
Le ministre de l’Enseignement supérieur, des universités et des CUR et de la recherche scientifique, le professeur Amadou Tidiane Ba qui a présidé ce mardi 25 janvier 2011 la cérémonie de lancement du projet USAID/ERA a indiqué que «malgré les efforts énormes de l’Etat sénégalais dans l’investissement pour créer les bases productives d’une agriculture compétitive et moderne, l’agriculture sénégalaise reste encore caractérisée par le bas niveau de formation de base des acteurs – surtout les femmes et les jeunes – et des curricula universitaires non adaptés, des systèmes de recherche, de vulgarisation et de conseil agricoles peu performants, des marchés très réduits et peu accessibles». Selon lui, même le financement de plusieurs projets de recherche dans le domaine de la récupération des sols salés, la production de semence de qualité et les plantes bioénergétiques ainsi que la mise en place des Groupes Thématiques Programmées (GTP) qui sont des outils ayant pour objectifs de renforcer le secteur de la recherche par la mise en place d’un système national de recherche, de cultiver l’interdisciplinarité et de favoriser la promotion de la recherche-développement, ne change rien en cela.

Le Ministre d’estimer qu’ «il est plus que nécessaire d’asseoir une accélération de la croissance à grande échelle du secteur agricole, une meilleure performance des marchés internes et un renforcement général des capacités humaines et institutionnelles». Sans cela, dit-il, la production agricole, la croissance économique nationale et le développement du pays vont continuer à être des défis critiques pour le pays.

Il a confié que «nos structures d’enseignement et de recherche sont donc interpellées à plus d’un titre dans cette société contemporaine fondée sur le savoir et le savoir-faire pour relever les défis du développement agricole du Sénégal par l’enseignement, la formation et la recherche».

Papa Mamadou Diéry Diallo

Mardi 25 Janvier 2011 - 14:24



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter