Ahmed Suzanne Camara de l’APR : « le président Macky Sall doit maintenant penser à son parti... beaucoup y sont laissés en rade

Le président Sall a beau dire halte aux attaques politiques mais rien n’y fait celles-ci continuent de plus belle et dans son propre parti, l’Alliance pour la République (APR) où on réclame plus de considération de sa part. « Le président Macky Sall doit maintenant penser aux militants de l’APR qui ont tout donné et qui sont laissés en rade », fustige Ahmed Suzanne Camara du réseau des enseignants du parti au pouvoir qui ne manque pas d’enfoncer le clou, « il a déjà suffisamment donné à ces partenaires qui travaillent pour eux-mêmes ». L’apériste se signale de nouveau peu après avoir réclamé la tête du ministre de l’Intérieur , le général Pathé Seck qui n’a "pas été à la hauteur" dans le scandale de drogue qui mouille la police nationale et poussé son mentor a allait plus loin dans les sanctions sur cette « affaire extrêmement sensible ».



Ahmed Suzanne Camara de l’APR : « le président Macky Sall doit maintenant penser à son parti... beaucoup y sont laissés en rade

« C’est vrai que Macky 2012 a accompagné le président Macky Sall depuis le début dés le premier tour. C’est comme aussi les militants authentiques de l’APR qui sont aussi méritants que tout le monde. C’est pour cela que nous disons que le président doit d’abord penser aux militants de l’APR qui sont prêts à tout et qui ont tout donné. Aujourd’hui, beaucoup d’entre nous sommes laissés en rades et pourtant, il y a la compétence, il y a tout au niveau des militants de l’APR. Si par exemple en tout cas des responsables de structures qui accompagnent le chef de l’Etat réclament aussi leur part, je pense aussi que cela ne doit pas être une exigence. Dans le premier gouvernement, Ibrahima Sall y était. Le président Sall a beaucoup donné, il a été très généreux quiconque serait à sa place, ne donnerait pas autant. Il a déjà suffisamment donné, il doit maintenant penser à son parti, tous ses partis là, ils travaillent pour eux-mêmes, ils ne travaillent pas pour l’APR. Ils ne renforcent pas l’APR. Je le dis  encore et je le réaffirme, le président Sall doit d’abord panser à son parti, beaucoup de gens sont laissés en rade, ils attendent qu’ils soient casés », assène-t-il sur les ondes de la RFM.


Dimanche 28 Juillet 2013 - 10:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter