Aïda Mbodj : «Mon alter égo c’est Moustapha Diakhaté et pas Fada»

Aïda Mbodj est plus que jamais déterminée à être la présidente du groupe parlementaire des Libéraux et Démocrates, et que par conséquent, son alter ego n’est personne d’autre que Moustapha Diakhaté. Elle l’a fait savoir, hier, lors de l’Assemblée générale des femmes du Parti démocratique sénégalais (Pds).



Un président de groupe parlementaire ne parle qu’à un autre président. C’est l’avis d’Aïda Mbodj qui déclare ne parler qu’avec Moustapha Diakhaté et non Fada : «Je ne parle pas de Fada. Mon alter égo, aujourd’hui, c’est Moustapha Diakhaté, qui a été désigné par son chef politique. Je suis de la même dimension que Moustapha Diakhaté, qui a été désigné par le chef du groupe Benno bokk yaakaar. Moi aussi, j’ai été désignée par le chef de l’opposition qui est Abdoulaye Wade. Je reste la présidente du groupe parlementaire des Libéraux et Démocrates. Je suis la présidente des cœurs de la Diaspora, des cadres, des jeunes… »

Ce statuquo est une manœuvre du chef de l’Alliance pour la République (Apr), pense la présidente du Conseil départemental de Bambey : «Macky Sall n’a pour dessein que d’humilier Abdoulaye Wade, son père putatif. Il nous agresse, agresse le Pds, agresse son chef »

Dans tous les cas, Mme Mbodj estime qu’elle ne se rangera jamais derrière Fada dans un groupe parlementaire ni derrière quelqu’un d’autre si ce n’est Abdoulaye Wade. Et ce, quoi que cela puisse lui couter : «Je continue de réclamer mon statut de présidente du groupe parlementaire des Libéraux et des Démocrates. Nous allons mener le combat jusqu’au bout. On ne se laissera pas faire. On ne sera pas dans le groupe de Fada, s’il en a un. Je préfère être avec Me Abdoulaye Wade et perdre tous mes privilèges, plutôt qu’avec quelqu’un d’autre», a-t-elle martelé.
 

Ousmane Demba Kane

Lundi 19 Octobre 2015 - 08:51



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter