Aïda Mbodj sur l’affaire Oumar Sarr : «Nous allons continuer de dénoncer l’arbitraire… »



La fédération départementale du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) de Bambey s’est réunie en assemblée générale ce dimanche 27 décembre 2015 à la salle des fêtes de la mairie pour examiner la vie du parti essentiellement marquée par l’arrestation du frère coordonnateur Omar Sarr. «Après avoir unanimement et vigoureusement condamné la dynamique récursive de l’arrestation et de l’emprisonnement dans laquelle Macky Sall a inscrit son magistère », les douze (12) communes de la fédération manifestent leur soutien indéfectible à Oumar Sarr.


«À la suite des frères Karim Wade, Toussaint Manga (SG de l’UJTL), Victor Sadio Diouf (SG du MEL), le frère coordonnateur est à ce jour la quatrième personnalité de notre parti à être injustement maintenue dans les liens de la détention. Ce qui apparait, ni plus ni moins, comme une volonté manifeste de l’actuel régime d’ébranler l’assise de notre grand parti. Mais que Macky Sall se le tienne pour dit : ses oeuvres n’édifieront à la longue qu’un effondrement, car le PDS est ce grand parti fondé par Maître Abdoulaye Wade à l’endroit de qui d’ailleurs il témoignait,  le 27 juin 2006, alors qu’il était Premier Ministre, ce qui suit : «Vous êtes au Sénégal ce que Napoléon fut à la France, à chaque fois qu’on eut besoin d’un homme […] tous les regards se sont tournés vers vous maître. Comme Roosevelt qui tira l’Amérique de la récession, vous avez fini de donner aux éléphants blancs leurs couleurs naturelles ». C’est ce grand homme,  le Président Abdoulaye Wade, dont la fédération de Bambey demande également le retour, dans un contexte d’émiettement, de chancellement des valeurs fondamentales de notre démocratie et surtout de morosité économique, pour aider le Sénégal à refaire son image de pays respectueux des droits de l’Homme, à sortir de l’abîme des 25 pays les plus pauvres et à relever son indice de développement humain », marquent ces libéraux.

 
Par ailleurs, la fédération de Bambey exhorte «tous les militants du PDS, le Front patriotique, l’opposition et, par-delà, tous ceux qui sont épris de justice et de démocratie, à se tenir prêts pour faire face, dans l’engagement et la dignité, à toutes les formes d’agression consacrées par le régime de Macky Sall ». «Nous serons sur le terrain, nous sommes là debout et nous allons continuer le combat à travers le pays, à demander avec tous les militants du PDS la libération de Oumar Sarr et des otages politiques, nous allons continuer de dénoncer l’arbitraire, personne ne pourra nous intimider, nous empêcher de dénoncer ce qui s’est passé », tonne la présidente du Conseil départemental de Bambey. Une partie qui attend avec impatience le retour de Me Wade. 


Lundi 28 Décembre 2015 - 09:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter