Aïda Mbodji : «Je n’avais pas besoin d’une plaidoirie du Garde des Sceaux »

Aïda Mbodji a étalé sa déception quant aux réponses servies par Mahammad Boun Abdallah Dionne et son gouvernement. C’est ce qu’elle a fait savoir en marge du face-à-face entre les députés et les ministres. Même si, elle salue l’esprit de cette rencontre.



Aïda Mbodji : «Je n’avais pas besoin d’une plaidoirie du Garde des Sceaux »
 «L’action en elle-même est positive, mais là où le bât blesse, c’est au niveau des réponses. Parce qu’à ce niveau, c’est du dilatoire», a déclaré l’édile de Bambey qui se prononçait à la fin du face-à-face entre le gouvernement et les parlementaires. Et Aïda Mbodji de fustiger : «Je pense qu’on pose des questions techniques et précises, mais, en ce qui me concerne, on me sert une plaidoirie. Je n’avais pas besoin de la plaidoirie du Garde des Sceaux qui a enfilé aujourd’hui sa robe d’avocat pour effectivement plaider contre le groupe de travail sur la détention arbitraire de Karim Wade».

Aïda Mbodji qui dit rester sur sa faim, prend l’opinion à témoin : «Non seulement je suis restée sur ma faim, mais l’opinion va retenir que ce sont des gens qui n’ont pas de réponses. Ils ont parlé de s’adresser au groupe de travail au mois d’août. Nous attendons pour voir ce qu’ils vont dire là-bas. Je dis et je réitère que l’Etat du Sénégal a refusé de répondre jusqu’à ce qu’il y ait forclusion. Maintenant, s’ils veulent réintroduire une requête en août pour donner leur réponse, nous attendons», a-t-elle conclue.

Ousmane Demba Kane

Jeudi 25 Juin 2015 - 20:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter