Air Algérie: « formations orageuses », cause de l’accident



L’accident du vol AH501 d’Air Algérie, qui s’est écrasé jeudi avec environ 120 passagers, dans le nord du Mali, est survenu dans une zone où les "formations orageuses" étaient potentiellement dangereuses pour un avion, a annoncé vendredi l'Agence pour la Sécurité de la Navigation Aérienne en Afrique et à Madagascar (ASECNA). Aucun passager n’a survécu à cet accident survenu jeudi matin, quand l’avion d’Air Algérie quittait Ouagadougou (Burkina Faso) pour Alger (Algérie).

 
"La zone où est survenu l’accident était le théâtre de formations orageuses potentiellement dangereuses pour un avion", a déclaré l’ASECNA. "Ces phénomènes orageux avaient été effectivement prévus par les services météorologiques de l’ASECNA et les informations y relatives mises à la disposition de tous les avions susceptibles de survoler cette zone", indique le texte.
 

L’agence signale que "dès les premières heures de la perte de contact avec l’avion", elle "a activé sa cellule de crise pour suivre de près l’évolution de la situation". L’ASECNA affirme que "de source digne de foi, 116 personnes" de "14 nationalités" étaient à bord de l’avion.  Des médias internationaux ont fait état de la présence de 118 passagers à bord de l’avion. Ils annoncent, citant le ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius, qu’il y avait "54 Français" dont des binationaux, dans l’avion. Le communiqué de l'ASECNA ne donne pas de précision sur leur nationalité.
APS


Vendredi 25 Juillet 2014 - 16:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter