Ale Lo, technicien du gaz: «En 40 ans, je n’ai jamais vu ça...»



Ale Lo, technicien du gaz: «En 40 ans, je n’ai jamais vu ça...»
Les circonstances de la mort des trois sénégalaises au Maroc ne sont toujours pas déterminées. Beaucoup de  sénégalais se demandent toujours, ce qui est réellement arrivé à ces défuntes filles. Selon le technicien du gaz, Alé LO, la thèse de l’asphyxie est irrecevable. «En tant que technicien du gaz, je capitalise 40 ans de métier et j’ai été en contact permanent avec le gaz butane pendant longtemps, c’est la première fois que j’entends une pareille thèse » a-t-il soutenu perplexe.


L’administrateur de la société « Lobbou gaz Mame Diarra » estime par ailleurs que ces filles n’ont pas été asphyxiées avec du gaz butane, c’est impossible selon lui. «Je n’ai jamais vu cela, j’ai été très souvent dans les caves pour obstruer des fuites des canaux de gaz et ce genre d’intervention n’est pas facile et je descendais dans les caves sans protection même si je sais que ce n’est pas recommandé mais je n’ai jamais été victime d’une quelconque asphyxie » relate-t-il.
 

Alé LO n'est donc pas convaincu par la thèse de l’asphyxie par inhalation de gaz butane. Selon lui, il peut s’agir d’un autre gaz mais pas du butane. Le technicien de se poser la question de savoir « comment une bombonne de gaz quel que soit le nombre de kilos, peut-elle dominer l’air de tout un appartement, jusqu’à en asphyxier les occupants ? Et les autres qui dormaient ? ».
 

Il ajoute dans l’Observateur que le gaz butane n’est dangereux qu’au contact avec du feu, il n’est pas  aussi nocif qu’on le pense. 
 


Vendredi 10 Avril 2015 - 12:27



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter