Alerte - Doing business 2014 : Le Sénégal presque dernier de la classe 178e /189 pays

La situation du Sénégal s’empire dans le milieu des affaires. De la 149e place lors du dernier rapport sur le classement mondial des pays en matière d’environnement des affaires, il a régressé de 29 point. En effet, sur 189 pays, le Sénégal qui se targue d’être un bon élève des institutions comme le FMI, la Banque mondiale et autres se retrouve à la 178e place. Il est devancé de loin par le Rwanda, le Ghana, la Côte d’ivoire, le Burkina Faso et même par la Gambie et la Guinée.



Alerte - Doing business 2014 : Le Sénégal presque dernier de la classe 178e /189 pays
http://www.pressafrik.com/Doing-business-2009-La-verite-sur-le-classement-du-Senegal_a197.html En 2009, le Sénégal était classé 149e sur 181 pays dans le monde. En 2014, il se retrouve à la 178e place du classement mondial des pays où on note plus de réformes pour l’amélioration de l’environnement économique dans tous ces aspects. Le Sénégal s’enlise ainsi de plus en plus. En effet, le rapport Doing Business 2014 publié ce mardi 29 octobre 2013 par le groupe de la Banque mondiale donne un classement de 189 pays où beaucoup de pays d’Afrique subsaharienne font une percée. Cette position concerne le classement sur «la facilité de faire des affaires».
 
Il est à noter, selon le rapport, dont PressAfrik.com a obtenu copie, que «les classements de l’ensemble des économies se réfèrent à juin 2013 et se retrouvent dans les tableaux par pays. Les classements de cette année sur la facilité de faire des affaires sont une moyenne des classements percentiles par économie, pour chacune des 10 catégories couvertes par le classement général de cette année. Le nombre de réformes ne tient pas compte de celles qui augmentent la difficulté de faire des affaires».
 
Pire encore, dans ce rapport doing business, Le Sénégal est absent sur toutes les lignes de performance. On ne le voit nulle part dans les différents domaines pris en compte par Doing Business.
 
Parmi les domaines qui listent un certain nombre de bonnes pratiques, il y a “faciliter la création d’entreprise, faciliter l’obtention des permis de construire, disposer d’un guichet unique pour faciliter le raccordement à l’électricité, faciliter le transfert de propriété, entre autres.

 
Là où le Sénégal a fait quelques efforts en matière de réforme pour améliorer l’environnement des affaires c’est sur le plan des mesures pour réduire la distance de la frontière réglementaire depuis 2005. Sur les cinquante pays répertoriés qui ont réduit la distance de la frontière depuis 2005, le Sénégal est à la 27e place. Il est devancé par des pays comme le Rwanda, le Burkina Faso, Burundi, Mali, Ghana, Guinée Bissau, Côte d’ivoire, Madagascar, Maurice, Angola. Toutefois le pays de la Teranga est devant le Maroc, le Niger, entre autres.
 
“La distance de la frontière indique la distance moyenne qui sépare une économie, à un moment donné, des meilleures performances réalisées par les économies sur chacun des indicateurs Doing Business depuis 2003 ou depuis l’année de la première collecte de données pour l’indicateur concerné. La mesure est normalisée et comprise entre 0 et 100, 100 représentant la frontière. Les données se rapportent aux 183 économies incluses dans le rapport Doing Business 2010 (2009) et aux différentes catégories de groupes de revenus pour 2013. Six économies ont été ajoutées au cours des années suivantes”, indique le document du groupe de la Banque mondiale en possession de PressAfrik.com



Mardi 29 Octobre 2013 - 12:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter