Alerte à Matam : les pluies pas au rendez-vous, les agriculteurs n’ont rien récolté



L’avenir demeure très incertain pour des milliers de familles au Nord du pays. Cette année, il n’y a pratiquement pas de récolte dans les périmètres de culture pluviales du Diéri. En dehors de quelques poches plus précisément dans la commune de Nabadji Siwol, les agriculteurs des autres zones du département de Matam, ont tout simplement raté leur campagne hivernale. Ce, du fait d’une pluviométrie déficitaire. Du coup, les plantations de mil, communément appelées « souna», n’ont pu boucler leur cycle.


C’est donc l’incertitude qui commence à gagner des milliers de père de famille. Ibrahima Sow, enseignant à la retraite et notable, est l’un d’eux.  Il demande l’intervention du gouvernement. Faute de quoi, alerte-t-il : « Les populations risquent de souffrir » car « elles n’ont rien récolté ». Dès lors, si l’Etat ne réagit pas, «c’est la famine qui les guette » notamment dans la commune de Boki Djawé. Cette année malheureusement, souligne le correspondant de la Rfm, le fleuve Sénégal ne s’est même pas rempli pour irriguer les terres de culture de décrue. 


Jeudi 6 Novembre 2014 - 13:29



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter