Alerte rouge en Gambie : les investissements du Président Jammeh incendiés par des assaillants



Pendant que Yaya Jammeh gouverne son pays d’une main de fer, au point de semer la peur chez ses opposants, certaines personnes n’ont pas manqué de s’en prendre aux biens de leur chef de l’Etat.
Des pyromanes non identifiés ont mis le feu, vendredi, à la station d’essence Total située non loin du stade de l’Indépendance de Bakau et appartenant au Président Yaya Jammeh. A en croire certains témoins, sert «l’As», les assaillants au nombre de deux (2) personnes, étaient habillés en rouge. Ils ont versé de l’essence à la  pompe de la station-service, avant d’y mettre le feu et de repartir en trombe à bord d’un véhicule rouge.

Depuis l’acte criminel, les assaillants courent toujours. Auparavant, c’est le dépôt d’essence de la ville d’Abuko qui a été la cible des pyromanes. Le dépôt a été incendié ainsi qu’un camion-citerne rempli d’essence.

Des actes similaires ont créé la panique chez les habitants de Banjul. En tout cas, ces attaques aux dommages impressionnants, ont eu le mérite de secouer le cocotier. D’autant que ce sont les investissements du Président Jammeh qui ont été les cibles des assaillants. Ainsi, pour ne pas avoir des surprises désagréables, le président gambien a déployé, sur recommandation de la National Intelligence Agency (Nia), le déploiement d’une unité d’intervention de la police (Police intervention unit) pour surveiller les investissements de Yaya Jammeh à travers tout le territoire gambien. Mais également pour protéger certaines installations du gouvernement désormais considérées comme des cibles à haut risque. Pour le moment, les pompistes de la station-service Total ont été entendus par la police. 


Jeudi 4 Août 2016 - 13:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter