Alger critiqué pour son silence et confusion sur le nombre de victimes par pays



Alger critiqué pour son silence et confusion sur le nombre de victimes par pays

Alger, le silence des autorités au cours de la journée de jeudi a été vivement critiqué . Il a fallu attendre 23 h pour que le ministre des Affaires étrangères algérien déclare : « Nous pouvons confirmer que l'avion s'est écrasé en territoire malien ».

Les autorités ont cependant précisé que des militaires algériens ont été envoyés sur place pour participer à la sécurisation du site.

■ L'avion appartenait à la compagnie Swiftair

L'avion MD-83 qui s'est écrasé dans la nord du Mali a été loué par la compagnie Air Algérie à la société espagnole Swiftair. Une compagnie créée en 1986, spécialisée dans les vols d'entreprises et la location de ses avions aux tours opérateurs et compagnies aériennes. Elle dispose d’une trentaine d’avions et emploie 400 personnes. Elle n'avait jamais connu un tel accident. L’engin avait subi une révision générale deux jours avant l’accident lors d’une escale à Marseille, selon le directeur général de l’aviation Patrick Gandil. 

■ A Beyrouth, confusion sur le nombre de victimes libanaises

Au Liban, la confusion règne sur le nombre exact de victimes libanaises du crash. Une partie des victimes possèdent en effet une double nationalité. L'ambassadeur du Liban au Sénégal a été dépêché à Bamako pour participer au suivi des opérations de recherche.


■ Les nationalités des victimes

116 passagers étaient à bord de l’avion au moment du crash. Les autorités burkinabè ont rendu publique la liste des nationalités des victimes :

  • 51 Français
  • 27 Burkinabè
  • 8 Libanais
  • 6 Espagnols
  • 6 Algériens
  • 4 Allemands
  • 2 Luxembourgeois
  • 5 Canadiens
  • 1 Camerounais
  • 1 Belge
  • 1 Egyptien
  • 1 Suisse
  • 1 Nigérien
  • 1 Malien
  • 1 Nigérian

Un numéro d'urgence a été mis en place par le ministère français des Affaires étrangères pour l'avion d'Air Algérie : +33 1 43 17 56 46


Rfi

Vendredi 25 Juillet 2014 - 11:04



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter