Algérie: 6 candidats à la présidentielle, dont le président Bouteflika

En Algérie, c'est officiel, il y aura six candidats à l'élection présidentielle dont le président Abdelaziz Bouteflika. Le Conseil constitutionnel a annoncé ce jeudi 13 mars qu'il n'avait validé que la moitié des dossiers déposés. Mais en fin d'après-midi, les autorités annonçaient un remaniement ministériel qui permet de renforcer les équipes de campagne du président sortant.



La machine pour la réélection d’Abdelaziz Bouteflika se met en marche.

Alors que le Conseil constitutionnel a officiellement validé la candidature du président algérien pour un quatrième mandat, ce jeudi 13 mars, le Premier ministre Abdelmalek Sellal quitte son poste. Il devient le directeur de campagne d’Abdelaziz Bouteflika comme il l’était déjà en 2004.

C’est désormais le ministre de l’Energie et des Mines qui assurera le poste de Premier ministre par intérim.

Faire face à la contestation

Cependant, ce remaniement permet surtout de faire revenir au sommet du pouvoir deux hommes forts du système : Ahmed Ouyahia, qui a été Premier ministre pendant plus de dix ans, devient chef de cabinet du président et Abdelaziz Belkhadem, ancien leader du principal parti du pays, le FLN, jusqu’à l’année dernière, qui devient conseiller spécial du président.

Pour autant, cette organisation pro-Bouteflika devra faire face à de plus en plus de contestation. Ce jeudi matin à la faculté d'Alger, des universitaires ont manifesté pour protester contre la candidature du président sortant qui brigue un quatrième mandat.

Par ailleurs, la chaîne de télévision privée Al-Atlas TV, réputée critique pour le gouvernement, a cessé d'émettre depuis mercredi sur « ordre des autorités algériennes », explique sa direction. « Une décision politique », selon la chaîne qui, ces dernières semaines, a donné la parole à des personnalités opposées à la candidature du président Bouteflika.


RFI

Vendredi 14 Mars 2014 - 10:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter