Algérie : Bouteflika a présidé son premier Conseil des ministres de l'année

Le président algérien Abdelaziz Bouteflika, absent de la scène politique durant des mois pour des raisons de santé, a présidé le dimanche 29 septembre son premier Conseil des ministres de l'année 2013. Enfin sorti de sa longue convalescence suite à un accident vasculaire cérébral (AVC), Abdelaliz Bouteflika a donc donné hier des consignes très fermes aux nouveaux membres du gouvernement nommés le 11 septembre. Le président algérien a insisté sur la nécessité que les institutions soient au service de la société.



Abdelaziz Bouteflika a présidé son premier Conseil des ministres de l'année, Alger, le 29 septembre 2013. REUTERS/Louafi Larbi
Abdelaziz Bouteflika a présidé son premier Conseil des ministres de l'année, Alger, le 29 septembre 2013. REUTERS/Louafi Larbi
Pour son retour sur le devant de la scène politique, Abdelaziz Bouteflika a cherché à se présenter en chef de l'Etat modèle, garant de la bonne marche du pays, à l'écoute de la population.
Alors que son mandat se termine en avril prochain, le président algérien a par exemple demander à son nouveau gouvernement de développer une « administration efficace et transparente, un service public moderne et de qualité ».
Sans doute pour contrebalancer les affaires de corruption qui gangrènent le régime, Abdelaziz Bouteflika a ajouté que les citoyens devaient pouvoir compter sur les agents de l'Etat et leur faire confiance.
Pour obtenir des résultats, il attend de ses ministres « du travail, de l'engagement et de l'abnégation ».
A 76 ans, le président Bouteflika, qui est au pouvoir depuis 14 ans, n'a fait aucune déclaration sur ses futures intentions politiques mais souhaite tout mettre en place pour léguer aux jeunes Algériens, un pays résolument tourné vers l'avenir.

Source : Rfi.fr
 

Dépéche

Lundi 30 Septembre 2013 - 11:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter