Algérie: qui sont les candidats potentiels à la présidentielle?

En Algérie, les candidats à la présidentielle ont jusqu’au 4 mars pour se faire connaître. Ce week-end, l’ancien Premier ministre Ali Benflis a annoncé sa candidature. Le président Bouteflika ne s’est toujours pas prononcé. Mais il faudra compter avec quelques hommes qui ne sont pas encore déclarés.



Le président Abdelaziz Bouteflika ne s'est pas encore prononcé sur sa candidature à l'élection présidentielle. REUTERS/Louafi Larbi
Le président Abdelaziz Bouteflika ne s'est pas encore prononcé sur sa candidature à l'élection présidentielle. REUTERS/Louafi Larbi

Ils n’ont encore rien dit sur leur participation à l’élection présidentielle prévue le 17 avril prochain. Et pourtant, ils ont un rôle à jouer. Les islamistes d’abord, opposés à un quatrième mandat d’Abdelaziz Bouteflika. Le principal parti islamiste du pays doit se réunir ce week-end.
 

Trois scénarios sont possibles : le boycott, une alliance avec d’autres partis islamistes ou un candidat propre. Mais Abderrazak Makri, nouveau leader charismatique du Mouvement de la société pour la paix (MSP) n’a pas annoncé ses intentions pour la présidentielle.
 

Autre challenger possible, l’ancien homme fort du pouvoir, Abdelaziz Belkhadem. Il a passé des années à la tête du Front de libération nationale (FLN), avant d’être débarqué il y a un an. Mais il est difficile pour lui d’être candidat tant qu’Abdelaziz Bouteflika, le président d’honneur du parti, ne s’est pas prononcé.
 

Enfin, si le Premier ministre Abdelmalek Sellal a été décrit comme présidentiable, il ne peut plus théoriquement être candidat depuis qu’il a été nommé à la tête de la commission qui organise les élections.

Source : Rfi.fr
 



Mardi 21 Janvier 2014 - 09:35



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter