Algérie : un chef djihadiste tué

En Algérie, le chef d'un groupe armé ayant rallié l'organisation "Etat islamique (EI) en 2015 a été tué par l'armée à Gouraya



C'est une localité située à une centaine de kilomètres à l'ouest d'Alger.
 
Et Mouloud Baal, alias Abou El Moundhir a rejoint les maquis islamistes en 1992.
 
C'était au début de la guerre civile d'Algérie.
 
Une guerre qui a ensanglanté le pays : deux cent mille morts en dix ans, une décennie noire gravée sur la mémoire des Algériens.
 
Abou El Moundhir , 43 ans, a été tué dimanche dans une opération de l'armée au lieu dit Oued-Sebt.
 
C'est dans cette localité que son groupe a posé une bombe contre un convoi de la gendarmerie algérienne, il y a deux semaines, a précisé une source sécuritaire.
 
Un fusil d'assaut Kalachnikov et une quantité de munitions ont été récupérés dans son fief, selon un communiqué du ministère de la Défense.
 
C'est ce même communiqué qui parle de la mort d'un "dangereux terroriste".
 
En effet, Abou El Moundhir était à la tête d'un groupe d'une "soixantaine de terroristes".
 
Ce sont eux qui avaient notamment commis une attaque en août 2011 contre l'Académie militaire interarmes de Cherchell, vue comme "la Saint-Cyr algérienne".
 
Le groupe d'Abou El Moundhir a fait allégeance au groupe Etat islamique l'année dernière.
 
Cette année-là justement, l'armée algérienne affirme avoir tué ou arrêté "157 terroristes dont 10 commandants", selon le ministère de la Défense.

Source: BBCafrique
 
 

Aminata Diouf(stagiaire)

Mardi 15 Mars 2016 - 08:00



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter