Ali Bongo Ondimba: «Monsieur Ping présente un risque pour le Gabon»

​Ce vendredi 26 août, c'est le dernier jour de la campagne présidentielle au Gabon. Le vote aura lieu demain, samedi 27 août. Dix candidats sont en lice suite à une série de ralliements derrière Jean Ping. Le chef de l’Etat sortant Ali Bongo est candidat à sa réélection. Il répond aux accusations de l’opposition et vante son bilan, un bilan compilé dans son plan stratégique Gabon émergent (PSGE). Confiant dans sa victoire, il estime avoir besoin d’un nouveau mandat pour terminer ses projets et faire du Gabon un pays émergent en 2025.



Ali Bongo Ondimba: «Monsieur Ping présente un risque pour le Gabon»
« [La campagne présidentielle] a été très dure, mais du fait de mes adversaires [...]. L’opposition se signale toujours par des accusations non fondées et non prouvées. Je savais que moi j’avais une campagne à mener, alors j’ai pris mes précautions. Quant à l’utilisation des moyens de l’Etat, qu’ils le prouvent […]. J’ai confiance dans les réactions de mes compatriotes lorsque je vais les voir… Je suis confiant quant à la victoire. Aujourd’hui, monsieur Ping verse dans la xénophobie, monsieur Ping verse dans l’insulte. Il présente un risque pour le Gabon. Il est violent, il est corrompu et il est mauvais joueur. […] Moi, je suis bon joueur. Si je perds, je reconnaîtrais ma défaite. Mais pourquoi vous me parlez de défaite ? Parce que moi, je vais gagner. »     
 

Khadim FALL

Vendredi 26 Août 2016 - 10:34



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter