Aliou Cissé: « Je ne suis pas qu’un aboyeur,… »



Aliou Cissé: « Je ne suis pas qu’un aboyeur,… »
« J’entends beaucoup de gens parler de rigueur, d’aboyeur mais je voudrais juste dire que quand j’étais capitaine j’avais juste 26 ans. Aujourd’hui, ce jeune homme a grandi. Il est père de famille, il a pu discuter, il a pu voyager, il a pu apprendre. Mais, c’est vrai que cette rigueur m’a personnellement permis de travailler pour devenir ce que je suis aujourd’hui. Je pense que c’est important de l’avoir. Mais Aliou Cissé ce n’est pas que ça. C’est aussi le technicien capable de réfléchir dans le jeu, capable aussi d’avoir autre chose que de crier au banc de touche. Je pense qu’avec le passé que ce soit avec les Jeux Olympiques (JO).


On a eu à jouer contre de très grands entraîneurs, on a pu montrer que ce n’est pas seulement la rigueur, qu’on a d’autres aspects…». Ainsi, ce dernier qui a accueilli sa nomination avec fierté, sollicite l’appui du peuple sénégalais qui selon lui est la force qui permettra à l’équipe du Sénégal d’avancer. «Je suis conscient des responsabilités qui m’ont été confiées mais je sais qu’avec l’apport de tout le peuple sénégalais nous y arriverons. Je n’ai aucune inquiétude là-dessus », lance le remplaçant d'Alain Giresse qui veut travailler en parfaitement harmonie avec la presse dont il fera ses partenaires.


«La presse est une composante essentielle dans le sport. Je dirais qu'elle peut faire passer, en un moment donné, les messages".  "Nous espérons en tout cas que nous pourrons continuer à travailler comme partenaires parce que pour moi la presse devrait être l'être.  Je ne fais pas parti des gens qui disent que la presse est un mal.  Nous ne pouvons pas tous être d’accord sur tout mais je pense que ce qui est important, c’est qu’il y ait le respect, qu’on se respecte et qu’on arrive à un moment donné à œuvrer ensemble pour aller vers la victoire », déclare par ailleurs le sélectionneur national.


 

Lamba Ka

Vendredi 20 Mars 2015 - 17:01



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter