Aliou Dia sur le patrimoine du Président : "Macky n’a même pas déclaré le centième de son patrimoine"

Après vingt jours de campagne électorale dans le pays, pour les législatives du 1er juillet prochain, le député Aliou Dia, était, cette fin de semaine, l’hôte des populations du département de Linguère. Tirant le bilan de cette campagne législative, le patron de la CRC (convergence pour le renouveau et la citoyenneté), par ailleurs, membre de la coalition Bokk Guis-Guis, investi en neuvième position sur la liste nationale de ladite coalition, se dit très satisfait de l’engouement, la forte mobilisation des militants envers leur coalition. Selon lui, les vingt jours de campagne électorale ont été fructueux pour eux, à l’issue des tournées effectuées à travers le pays. A l’en croire, leur coalition va rafler la mise au soir du 1er juillet prochain.



Aliou Dia sur le patrimoine du Président : "Macky n’a même pas déclaré le centième de son patrimoine"
En marge de son entretien sur le bilan ramassé de sa campagne, par rapport à la question de la déclaration de patrimoine du chef de l’Etat, Macky Sall, Aliou Dia dira qu’il avait décidé de ne pas y revenir car, depuis l’accession de Macky à la présidence de la République, on les tympanise avec des milliards, suivis des audits, des arrestations irresponsables comme celle subie par Ousmane Ngom, récemment, à Kolda, selon le journal « Rewmi ».

« Faire une déclaration de patrimoine, c’est tout simplement vouloir tromper les sénégalais, pour ainsi dire que oui moi, j’ai tant de maisons, j’ai tant de millions, alors que les sénégalais comprennent que vous n’avez même pas déclaré le centième de votre patrimoine », déplorera M. Dia.
Plus loin, il ajoute qu’il ne faudrait pas jouer avec la déclaration de patrimoine. « Qu’on soit sincère, que l’on applique ça comme un principe, et que ce principe soit sacralisé. Mais si on joue pour tromper les gens, cela devient très grave car, personne ne croit plus en personne », ajoute l’honorable député Aliou Dia.

Par ailleurs, le leader national des forces paysannes reconnaît que le monde rural souffre, avec l’absence d’aliment de bétail, de semences en qualité et en quantité. La campagne Législative vient de prendre fin pour attendre le grand jour du dimanche prochain. Selon certains observateurs, la campagne a été vraiment morose et à Dakar et à l’intérieur du pays.


Samedi 30 Juin 2012 - 12:45



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter