Aliou Sall jette l'éponge: "J'en ai assez..."

24 heures, c'est le temps que le frère du président de la République a duré à la tête de l'Union des Associations d'Elus Locaux (UAEL). Aliou Sall a fini par jeter l'éponge suite aux critiques et reproches que son élection a soulevée. "Le fait d'être frère du président me porte tort", crache le maire de Guédiawaye.



«Je vais satisfaire toutes ces voix qui s’élèvent pour analyser ma désignation à la tête de l’UAEL comme découlant de mon statut de jeune frère du président de la République. Je vais les satisfaire pour dire que j’ai décidé de me retirer de cette fonction », campe ainsi le maire de Guédiawaye par ailleurs président de l’Association des Maires du Sénégal (AMS). Ce, « pour la simple raison », souligne le frère du président de la République, qu’il «ne veut pas plomber les ailes de l’UAEL en donnant d’emblée une image négative à cette union qui, je pense, mérite qu’on redore son blason et mérite qu’on fasse tout pour qu’elle soit crédible aux yeux de l’opinion nationale mais aussi auprès des nombreux partenaires qui sont intéressés à travailler avec elle… ».
 

« J’ai décidé de me retirer et c’est une sorte de permutation parce que les gens ne disent pas, c’est que le président de l’UAEL devrait être choisi entre deux (2) personnalités : le président de l’AMS ou le celui de l’Association des présidents de départements du Sénégal. Les collègues membres de ces associations avaient unanimement choisi de me désigner comme étant la première personne à devoir occuper…


Cela veut dire, en réalité que ce n’est même pas une élection car tout se fait selon un consensus et avec l’accord et même l’encouragement de collègues des départements de l’opposition comme ceux du Parti Démocratique Sénégalais (PDS), de partis alliés qui n’ont pas toujours, malgré ce statut d’allié, les mêmes avis que nous, comme le Parti Socialiste (PS), l’Alliance des Forces de Progrès (AFP). Unanimement ils avaient porté leur choix… », sert ce dernier qui, dans « l’Observateur », dira avoir prévu «tout ce tollé».

 
Ainsi, selon les propres termes d’Aliou Sall, « du fait de l’insistance de collègues qui sont dans d’autres partis et qui m’ont dit: «Vous êtes président de l’AMS, vous avez été élu à 92 %, on ne doit pas verser dans la subjectivité », le frère du président de la République, Macky Sall a donné sa démission. Et à ce propos, assure-t-il : « Je n’ai pas besoin de discuter avec le président pour prendre une décision qui me concerne personnellement » car développe-t-il: «Je suis majeur et vacciné».


Le maire de Guédiawaye de regretter « le jeu au plus malin » auquel selon lui, le PS est en train de se livrer. Ce, dans le cadre de la coalition Benno Bokk Yaakaar (BBY). « Franchement au Sénégal, on a un talent pour jouer au plus malin. Je ne crois pas aujourd’hui que le PS ait très envie de rester dans la coalition. Mais je ne crois pas non plus que le PS veuille prendre l’initiative de quitter la coalition. D’ailleurs, je ne pense pas qu’une bonne partie de l’APR veuille encore rester avec le PS…».
 


Mardi 12 Mai 2015 - 08:29



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter