Alioune Badara Diouf, député APR des Parcelles Assainies : «Amadou Bâ doit rentrer dans les rangs»

Les démons de la division gagnent l’Alliance pour la république (APR) aux Parcelles Assainies. Et la venue du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, Amadou Ba, en est pour quelque chose. En effet, certains responsables du parti présidentiel jugent la posture de l’ancien directeur général des impôts et des domaines, problématiques, car, considèrent-ils, ce dernier gère le parti avec sa famille et ses amis.



Alioune Badara Diouf, député APR des Parcelles Assainies : «Amadou Bâ doit rentrer dans les rangs»
«La venue d’Amadou Ba aux Parcelles Assainies n’a pas posé de problème, dès lors que les responsables que nous sommes, Mbaye Ndiaye et moi, nous lui avons ouvert les portes. On l’a accueilli avec beaucoup d’espoirs, avec un cœur ouvert. Malheureusement, la manière avec laquelle il se comporte ne me plait pas et cela n’arrange pas le parti. Parce que sa gestion au quotidien est clanique, il travaille avec sa propre famille alors que le parti n’est pas sa famille». Cette déclaration est du député des Parcelles Assainies, Alioune Badara Diouf qui revenait sur la posture du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, par ailleurs responsable politique dans cette commune.

Mais l’érection de sa base politique aux Parcelles Assainies commence à agacer certains responsables de l’APR, et c’est le cas du parlementaire qui soutient que: «Il a trouvé ici des militants fondateurs du parti, très engagés. Mais il veut les remplacer, en un moment donné, par des militants de la 25ième  heure. Et à la limite même, ce sont des mercenaires qui ont accompagné tous les leaders qui ont existé aux Parcelles Assainies. Et il y a aussi son frère qui est là et qui gère le parti. Il est distant des militants et responsables.
 
Poursuivant ses diatribes contre le ministre des Finances, il assène : «Amadou Ba ne vient pas aux Parcelles Assainies. On peut compter le nombre de fois qu’il est venu ici. Il pense que c’est l’argent qui gère les gens et que c'est l’argent qui fait la politique. Il veut gérer à distance par l’intermédiaire de sa famille, et de ses amis. C’est ce que nous dénonçons. Il devait cohabiter avec nous en tant que responsable. A la limite, il snobe ceux qui étaient là avant lui».

Alioune Badara Diouf, député APR des Parcelles Assainies : «Amadou Bâ doit rentrer dans les rangs»
 «Amadou Ba n’est pas le coordonnateur de l’APR au niveau des Parcelles Assainies»

Alioune Badara Diouf a aussi tenu à lever toute équivoque quant à certaines allégations faisant de l’ancien Directeur général des Impôts et Domaines, le coordonnateur du parti présidentiel au Parcelles : «Ce que les gens doivent savoir, c’est qu’Amadou Ba n’est pas le coordonnateur de l’APR au niveau des Parcelles Assainies. Il fut le coordonnateur du Comité électoral des élections référendaires aux Parcelles. En ce moment moi, j’étais le chargé des élections et c’est dépassé, donc il n’est plus coordonnateur».

Et de poursuivre : «Même pour les financements dont il parlait, il ne les donne qu’à ses nouvelles recrues laissant en rade les militants. Je demande à Amadou Ba de rentrer dans les rangs et qu’il travaille avec le parti au niveau local. Mais il est en train de frustrer les responsables qui étaient là. Je demande au chef de l’Etat de le ramener à la raison. Il est responsable au même titre que nous».
 

Allant plus loin, le responsable «républicain » est d’avis que M. Ba n’a pas été d’un grand apport de la victoire de la coalition présidentielle lors du référendum. Et c’est dans ce sens qu’il martèle : « On dit souvent que c’est Amadou Ba qui a gagné les Parcelles. Moi je ne suis pas d’accord. Comment Amadou Ba a pu gagner les Parcelles. Lors des élections référendaires, il n’est venu aux Parcelles que deux ou trois fois. Moi je dis qu’il n’a pas été décisif ici. Pas du tout. Et puis, je souligne que lui, n’était pas à Ziguinchor qui a été reconquis par le parti, ni même à Grand Yoff et dans les autres lieux où nous avions perdu pendant les élections locales, et pourtant ces localités ont été reconquises par le parti. Donc dire qu’Amadou Ba a gagné les Parcelles n’est pas conforme à la réalité. C’est l’engagement des militants qui voulaient coûte que coûte reconquérir les bases, mais aussi l’engagement du président de la République dans ces joutes électorales qui nous ont permis de gagner mais ce n’est pas Amadou Ba».

 «Nous travaillons jour et nuit. Nous n’attendons pas Amadou Ba. Qu’il soit là ou non, nous travaillons avec les moyens du bord».
 
Mais le parlementaire est d’avis que trop c'est trop et qu’un terme doit être mis à cette manière de faire de son camarade de parti : «Ça ne va pas continuer parce que nous, nous sommes là et nous resterons pour travailler pour le parti. Parce que nous sommes des membres-fondateurs de ce parti, nous y croyons et nous sommes engagés à travailler pour  le parti. Nous sommes des membres-fondateurs de ce parti, nous y croyons et nous sommes engagés à travailler pour que le Président puisse triompher dans cette localité. Nous travaillons jour et nuit. Nous n’attendons pas Amadou Ba. Qu’il soit là ou non, nous travaillons avec les moyens du bord».

Et Alioune Badara Diouf de conclure : «Nous sommes déterminés pour gagner les prochaines élections. On les a toujours gagnées aux Parcelles Assainies. C’est nous qui avons fait gagner le Président lors du premier tour de la Présidentielle de 2012, et pour les législatives aussi. C’est nous et pas Amadou Ba».

Ousmane Demba Kane

Mercredi 10 Août 2016 - 09:15



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter