Alioune Fall vole au secours de la première dame : « Servir le Sénégal n’a jamais eu de financement »




L’audience du procès de Karim Wade et ses co-prévenus s’est close hier sur cette demande de la défense de Wade-fils. A savoir que la Première dame soit attraite à la barre comme témoin. Selon Me Seydou Diagne qui formule la requête, Marième Faye Sall qui dans le cadre d’une œuvre qu’elle préside, aurait demandé 650 millions de F CFA de financement à la société Black Pearl Finance, imputée à leur client dans le cadre de la traque des biens dits mal acquis. La réponse du camp de la Première dame ne tarde pas.
Et c’est l’ex administrateur de la Fondation « Servir le Sénégal » qui vole à son secours. Ce, pour Alioune Fall de préciser que la fondation « n’a jamais eu un financement ». A la place, ce dernier parle de « promesse de financement d’une banque marocaine pour la construction d’un daara moderne à hauteur de 600 millions». 


«C’est faux d’affirmer que la fondation a demandé le plus petit franc à qui que ce soit au Sénégal ou à l’étranger. Ça n’a jamais existé. Tous les dons reçus par la fondation à ce jour découlent de contributions volontaires et spontanées en l’absence de toute demande. Personne ne pourrait apporter la moindre preuve tendant vers le contraire », martèle Alioune Fall qui enfonce le clou. «Deuxièmement, c’est faux de prétendre que nous avons reçu 600 millions de qui que ce soit, que ce soit Black Pearl ou un autre. Ça n’existe pas. Ce qu’il y a, c’est une tentative de confusion à partir d’une promesse faite par une banque marocaine de financer, pour le compte de la fondation, la construction d’un « daara », moderne pour un montant de 600 ou 650 millions ». Un engagement qui n’est même pas « encore suivi d’effets. Il y a de l’abus dans le fait de dire que nous avons reçu cette somme».


Selon Alioune Fall dans « le Populaire », « cette affaire relève du délire. Qu’ils défendent leur client par des arguments de droit au lieu de s’engager dans un cinéma populaire sans perspective pour leur cause ». 


Vendredi 26 Septembre 2014 - 12:47




1.Posté par Mayday le 27/09/2014 07:18
Nul n'est plus aveugle que celui qui ne veut pas voir la lune. Le porteur de valise , comme l'âne) ne ressent que le poids de sa charge tout en ignorant le contenu

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter