Alioune Tine plaide en faveur du procureur de la République



Le président du Comité sénégalais des droits de l'Homme est monté au créneau pour défendre le procureur de la République en demandant de l'indulgence et de la compréhension. "Il faut le comprendre car, c'est une démarche tout à fait nouvelle, et peut-être qu'il faut mieux former les procureurs à communiquer. Il faut être un peu indulgent par rapport à nos juges qui commencent seulement cet exercice au Sénégal. Ils travaillent sur un domaine très complexe. La critique doit être faite pour apprendre à évoluer positivement. C'est pour leur laisser le temps d'assimiler, de faire des progrès, d'être bons dans les deux; un bon procureur et un bon communicateur", a plaidé Alioune Tine à l'occasion du "Carrefour d'actualité" au Centre d'études des sciences et techniques de l'information (CESTI). Il soutient être en phase avec le procureur  Serigne Bassirou Guèye dans son devoir d’informer les citoyens.


Vendredi 24 Janvier 2014 - 10:59



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter