Allô Dakar, ici Keur Momar Sarr !



Allô Dakar, ici Keur Momar Sarr !
La localité de Keur Momar Sarr est à la Une de l’actualité sénégalaise depuis presque trois semaines en raison de la panne au niveau de l’usine d’eau située dans la zone et qui alimente Dakar de ce liquide précieux. L’eau qui ne coule plus et qui a permis à ces compatriotes de comprendre malheureusement et pour de bon que c’est la vie, cette eau manque depuis toujours dans cette zone de Keur Momar Sarr même. Oui ici à Keur Momar Sarr ! La négligence coupable des autorités  dénoncée à longueur de journée dans la presse et les manifestations dans les rues de Dakar peuvent laisser de marbre ces sénégalais de l’intérieur qui depuis la naissance ne connaissent pas l’eau potable ou si elles ne voient pas tout simplement leur localité traversée par des conduites d’eau pour l’alimentation de la capitale. La preuve par plusieurs villages de la communauté rurale de Keur Momar Sarr comme Diaminar Loyéne, Diokoul Fall ou un peu plus loin Nguer Malal.
 
Ces populations qui ne sont pas des citoyens de seconde zone ont recours à l’eau du fleuve et même à des marres pour satisfaire leurs besoins quotidiens. Conséquence, des maladies comme notamment la bilharziose font des ravages depuis plusieurs années. C’est la même situation dans certaines localités  du Saloum où pourtant de l’eau douce irrigue le sous sol en plusieurs endroits. D’ailleurs, ils sont nombreux les habitants de Kaolack ville qui se ravitaillent en eau dans ces villages comme par exemple Wack Ngouna ou Saboya.
 
Nous ne disons pas que les dakarois méritent ce qui leur arrive mais dans ce pays on doit apprendre à se préoccuper davantage du sort des autres. Il nous faut une véritable éducation citoyenne et c’est peut-être le rôle d’une certaine société civile mais pas en tout cas des politiciens et des fonctionnaires qui ont montré leur nullité sur toute la ligne. Des politiciens, surtout ceux qui sont au pouvoir, ont aujourd’hui l’occasion de montrer au peuple leur volonté de redresser pour de bon la marche de ce pays. Comme beaucoup de personnes l’ont déjà dit, il s’agit de situer les responsabilités sur toute la chaîne, de sanctionner pour en finir avec la mauvaise gestion à la tête de toutes les sociétés.
 
Seulement, la volonté déclinée souvent dans les discours des autorités n’apparaît toujours pas dans les actes posés quotidiennement et d’ailleurs depuis quelques temps le discours du chef devient même inquiétant. Quand un président après juste deux ans de gestion d’un premier  mandat semble essoufflé en disant que quel soit le jugement du Peuple à la fin de ce mandat cela ne pose pas de problème, l’espoir peut bien céder au désespoir. On n’ose pas avancer que le candidat qui a fait le tour du pays, passer la nuit un peu partout, discuter avec les Sénégalais pour ficeler son programme, manque d’ambition pour son pays ou de conviction pour l’atteinte de ses objectifs de chef d’Etat. Mais si on pense déjà à son avenir, « parce qu’on est jeune et qu’on a tout l’avenir devant soi », on peut créer le doute, car y a pas d’avenir plus grand et plus noble que d’avoir l’opportunité de réécrire la marche de l’Histoire de sa Nation.
 
Dakar n’a pas d’eau depuis des semaines, y a urgence pour la capitale mais il faudra penser globale car à Keur Momar Sarr comme partout au Sénégal, nous avons aussi le droit de boire de l’eau potable.
 


Jeudi 26 Septembre 2013 - 18:42



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter