Alternance à la Ligue Démocratique: Le cas Seydou Sy Sall



Alternance à la Ligue Démocratique:  Le cas Seydou Sy Sall

      La ligue démocratique a porté à sa tête l’ancien ministre de l’alphabétisation et des langues nationales, Mamadou Ndoye. « Mendoza » remplace le Pr Abdoulaye Bathily qui a dirigé cette formation pendant plus de 20 ans. La surprise a été grande chez nombre d’observateurs du champ politique sénégalais qui espéraient voir une figure jeune prendre les commandes. Ces observateurs voyaient déjà en l’ancien ministre de l’urbanisme et de l’aménagement du territoire, Seydou Sy Sall le remplaçant du Pr Abdoulaye Bathily. Mais c’était sans compter avec les remous internes que cette formation politique à connus depuis quelques temps.
     Du coup, Mamadou Ndoye est devenu le secrétaire général, malgré son âge assez avancé. Pourtant, depuis quelques années, Seydou Sy Sall était la figure montante du parti. Jeune, il faisait partie des représentants de la Ld au sein du gouvernement. La maitrise de son domaine de compétence a été bien saluée par les Sénégalais, y compris l’ex-président Wade.
     Après le divorce avec Wade, Seydou Sy Sall a joué un rôle majeur dans les assises nationales. Commençait-il à gêner le pr Abdoulaye Bathily ?  A-t-il posé des actes contraires aux idéaux défendus les « Jallarbistes » ? En tout cas, depuis presque deux ans, il semble être mis au « frigo ». Plusieurs faits attestent cela. D’abord, au lendemain de la victoire de la coalition, Benno Bokk Yaakar, d’aucuns espéraient qu’il occupe le département de l’urbanisme et de l’habitat, le poste ministériel réservé à la Ld. Il maitrise ce secteur. Il y a capitalisé une grande expérience, mais le Pr Bathily et les autres responsables l’ont recalé au profit de Khoudia Mbaye.
Selon certaines sources, la direction de la Ld aurait refusé qu’il soit nommé à la tête d’une prestigieuse société nationale intervenant dans le secteur de l’habitat.
Irrité par le sort que ses camarades lui ont réservé, le natif de Koungheul se serait rapproché de l’Alliance pour la République. Des « Jallarbistes » le soupçonnent d’être un futur « Apériste ». Ces soupçons ont semblé amoindrir ses chances de succéder à Bathily. Le désormais ex-chef de file des « Jallarbistes » a préféré choisir Mamadou Ndoye et au détriment de M. Sall. L’alternance générationnelle au sein de la Ld n’est donc pas pour demain. Seydou Sy Sall va-t-il rompre définitivement les amarres avec la Ld ?
 
 
 


Lundi 8 Juillet 2013 - 14:49



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter