Amara Traoré, Sélectionneur des "Lions": "Nous avons été éliminés au milieu"

Au-delà de la victoire (1-0) face au Soudan en match amical hier, jeudi, au stade Léopold Sédar Senghor, Amara Traoré a relevé quelques failles dans son système. «Mamar» a reconnu que son équipe a été dominée dans le jeu notamment au niveau du milieu de terrain. Son talon d’Achille ?



Amara Traoré, Sélectionneur des "Lions": "Nous avons été éliminés au milieu"
«C’était juste un match de préparation dans lequel, il fallait essayer certaines choses. Ça a été une bonne rencontre amicale contre un bon adversaire que nous n’avons pas choisi au hasard», a d’emblée déclaré le sélectionneur national des «Lions», lors de la conférence de presse d’après match. «Parce que, ajoute-t-il, nous allons croiser ce genre d’équipe pendant la Can (Zambie, Guinée-Equatoriale et Libye, Ndlr). Des équipes organisées, qui attendent l’adversaire pour le contrer avec beaucoup d’intensité défensive. C’est ce qui s’est passé à la première mi-temps».

«Nous avons joué avec beaucoup d’intensité au milieu. Il y a beaucoup d’affinité. Les joueurs se sont retrouvés. Même si, nous avons eu très peu d’occasions par rapport à la seconde mi-temps. Mais, nous nous sommes retrouvés», fait remarquer Amara Traoré.

«En deuxième période, poursuit-il dans son analyse, je retiens le nombre d’occasions». «En revanche, ce que je n’ai pas aimé, c’est que nous avons été éliminés au milieu souvent par une passe. Ça, il faut le corriger. Une passe qui élimine pratiquement toutes les lignes, il faut le rectifier. Cela veut dire que personne ne montait derrière le porteur du ballon. Même si, nous n’avons jamais été mis en danger par l’adversaire. Nous devons mieux faire dans la récupération du ballon et travailler la relation entre le milieu de terrain et l’attaque», indique-t-il.

Par ailleurs, «Mamar» a aussi reconnu que son équipe éprouve souvent des difficultés face à des joueurs de petits gabarits. «Nous avons des garçons costauds et chaque fois que nous sommes en face des joueurs de type sahélien, ça nous pose des problèmes», fait-il remarquer. Avant de s’empresser de d’ajouter : «nous avons terminé la phase de construction, maintenant, nous sommes en phase de consolidation».

Revenant sur les changements qu’il a effectués –sept au total-, Amara Traoré, dira que «c’était prévu». «Nous avions prévus de faire deux équipes différentes en deux mi-temps. En général, c’est six changements qui sont autorisés. Mais, nous nous sommes accordés avec l’entraîneur du Soudan de faire plus». «Nous avons essayé des possibilités. Nous avons vu Armand Traoré en position d’excentré gauche. Lamine Sané aussi bien dans l’axe qu’à arrière latéral droite. Et si Malickou n’était pas sorti, on allait voir encore beaucoup de possibilités. Ça va se poursuivre contre le Soudan (demain)», souligne-t-il.
Abdoulaye THIAM (Sud quotidien)

Abdoulaye THIAM Sud quotidien

Vendredi 13 Janvier 2012 - 11:46



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter