Ameth Khalifa Niasse a-t-il peur de l’audit du projet de nouvelle capitale ?



Ameth Khalifa Niasse a-t-il peur de l’audit du projet de nouvelle capitale ?
Il n’a pas attendu longtemps pour se faire entendre. 48 heures après la sortie de l’Inspection générale d’Etat sur la suppression de 59 structures de l’Etat dont le projet de nouvelle capitale administrative du Sénégal, le leader du Front pour les alliances patriotiques est montré au créneau pour déverser sa bile contre Mme Nafi Ngom Ndour et ses collègues.

Le péché commis par les agents de l’Ige est d’avoir annoncé l’audit du projet que le président Wade avait confié à Ameth Khalifa Niasse alors ministre conseiller. « La structure n'a existé que de nom, elle n'a jamais fonctionné, puisque mort- née. Elle n'a jamais bénéficié de financements, elle n'a eu ni cabinet, ni personnel et le peu de dépenses pour des missions à l'étranger ont été effectuées de ma poche. Elle est ainsi absente du TOF ( tableau d'opérations financières ) », a expliqué Khalifa Niasse qui était face à la presse ce jeudi.

L’ancien ministre de Wade estime que l’Ige a « tout bonnement sorti un tissu de mensonges grossiers sur une structure dont elle ne détient ni les tenants, ni les aboutissants ». « J'approuve toutes les formes de lutte contre la corruption, les détournements de deniers publics, mais je mets en garde contre les menaces proférées à mon endroit », a dit M. Niasse.

Cette sortie au vitriol peut bien donner des idées à nombre d’observateurs de la prise en charge des besoins des Sénégalais. Contrairement à ce que M. Niasse s’est empressé de dire, l’Ige n’a pas déclaré que le projet de nouvelle capitale a englouti des milliards. « Le projet est inopérant, mais compte tenu de l’importance des dépenses qui ont été effectuées, il sera audit », a dit Nafi Ngom Ndour. Les responsables n’ont nullement fait état de milliards qui auraient été dépensés dans le projet.

C’est pourquoi la rapide réaction de M. Niasse a suscité moult réactions. S’il est clean comme il l’a dit, le leader du Fap a-t-il besoin d’attaquer l’Ige ? En tout cas, dans sa communication, il avoue lui-même que de proches collaborateurs du chef de l’Etat sortant ont tenté de le court circuiter pour échanger avec des partenaires sur le projet. Cet aveu ne conforte-t-il la nécessité d’auditer ce projet qui a fait l’objet de plusieurs publicités ?

ISSA NDIAYE

Vendredi 25 Mai 2012 - 08:24




1.Posté par Samba Alassane Thiam le 25/05/2012 12:07
Si le microbe Ahmed Khalifa Niasse, ancien domestique attitré de Khadaffi et ancien trafiquant international d'armes, recyclé par Abdoulaye Wade, et coupable des pires crimes financiers entre 2000 et 2012 s/c de la Mission de Promotion de la Nouvelle Capitale, s'en prend à l'Inspection Général d'État, c'est que tous les excès sont permis au Sénégal. Ce faux brave, qui a tout fait pour exciter le substrat ethnique et en faire un motif de guerre civile pendant la campagne électorale, représente une menace pour la sûreté nationale.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter