Amical : festival de buts entre le Real Madrid et le Stade de Reims

Le Real Madrid l'a emporté 5-3 face à un Stade de Reims loin d'être ridicule. L'équipe de Ligue 2 a montré de belles choses sur la pelouse d'un Santiago Bernabéu où sa hargne mêlée à la qualité individuelle des Madrilènes nous ont offert un véritable spectacle.



Rencontre de gala au Santiago Bernabéu ce soir, pour le remake de la finale de Ligue des Champions 1956, qui avait opposé les deux formations présentes sur la pelouse ce soir. C’était la dernière rencontre amicale de la saison pour le Real Madrid, avant ses débuts en Liga ce week-end, pendant que Reims a déjà commencé sa saison depuis quelques temps déjà et compte déjà trois matches en Ligue 2. Les deux équipes alignaient des équipes plutôt titulaires, compte tenu des différents absents, et Zidane envoyait même l’artillerie lourde avec les présences de Bale, James ou Morata. Et à la surprise générale, c’est bel et bien Reims qui ouvrait le score ! Chavarria marquait ainsi d’une frappe de l’extérieur de la surface, mettant son équipe devant sur la pelouse du Bernabéu (0-1, 7e) !

Mais la joie des Rémois n’allait pas durer longtemps. Sur un corner tiré par Kroos, Nacho était bien présent pour expédier le ballon au fond des filets de la tête (1-1, 10e). Compte tenu du contexte du match, autant dire que la rigueur tactique n’était pas forcément de mise des deux côtés, pendant que les défenses étaient assez légères. Les occasions s’enchaînaient donc, avec une certaine domination madrilène tout de même. Morata manquait par exemple un face à face avec Carasso (27e), pendant que James ratait le cadre de très peu sur une belle frappe lointaine enroulée (29e). Côté Rémois, Chavarria manquait sa tête alors qu’il était seul au deuxième poteau (30e). Baldé prenait le dessus sur la défense merengue mais sa reprise n’inquiétait pas Kiko Casilla (34e). Et peu avant la pause, Sergio Ramos, comme Nacho, s’élevait dans les airs pour reprendre de la tête et donner l’avantage aux siens (2-1, 40e). Morata, lui aussi de la tête, signait le 3-1, après un corner à la... rémoise (3-1, 45e+1).

Et dès le retour des vestiaires, Reims, qui était de toutes manières loin d’être ridicule en première période, réduisait rapidement l’écart via Oudin (3-2, 48e), alors que les deux équipes avaient procédé à énormément de changements pendant la pause. Les pensionnaires de Ligue 2 maîtrisaient la rencontre, et Siebatcheu voyait Casilla gagner le mano à mano particulier entre les deux hommes pour éviter l’égalisation (53e). Mais la qualité individuelle madrilène faisait la différence. Danilo adressait un caviar à James, qui, en deux-temps, envoyait le ballon au fond des filets (4-2, 61e). Abattus, les Rémois avaient du mal à réagir. Enzo Zidane était lui proche d’ouvrir son compteur via une frappe lointaine bien repoussée par le portier du Stade de Reims. La formation de Der Zakarian n’avait cependant pas dit son dernier mot, et sur un excellent centre de Fortès, Kyei reprenait de la tête et réduisait encore la marque (4-3, 71e). Nouvelle réponse du Real Madrid, avec un caviar de Kovacic pour Mariano qui concluait l’action à merveille (5-3, 81e). Une belle rencontre pendant laquelle Reims a bien tenu tête au tout puissant Real Madrid.

Source: Footmercato. net 



Mercredi 17 Août 2016 - 07:19



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter