Aminata Touré-Ousmane Sonko : «On ne doit pas confondre liberté et anarchie»

Les sorties de l’inspecteur principal des Impôts, Ousmane Sonko ne sont pas bien appréciées d’Aminata Touré. En effet, l’ancienne chef du Gouvernement est d’avis que M. Sonko ne doit pas confondre liberté d’expression et anarchie. Et c’est cette confusion qui lui a valu d’être suspendu de ses fonctions.



Aminata Touré-Ousmane Sonko : «On ne doit pas confondre liberté et anarchie»
«Dans tous les pays du monde, les fonctionnaires ont un certain devoir de réserve, il faut lire la loi régissant le statut des fonctionnaires. Il y a des voies consacrées pour que le fonctionnaire exprime ses réserves et même formule des griefs, s’il en a », a déclaré Aminata Touré qui se prononçait sur la suspension de l’inspecteur principal des Impôts, Ousmane Sonko, accusé d’avoir enfreint le devoir de réserve qui le liait.

Poursuivant, Mimi Touré martèle dans les colonnes de l’Observateur : «Si tous les fonctionnaires se mettaient à exprimer publiquement comme ils veulent et dans les termes irrespectueux que nous avons entendus, on n’est plus dans un Etat organisé, mais en pleine anarchie ».

Néanmoins, l’envoyée spéciale du chef de l’Etat reconnait que : «la liberté d’opinion est un droit constitutionnel, s’il a des révélations à faire, qu’il les fasse, en apportant surtout les preuves de ses allégations, car on n’a rien à cacher».

Ousmane Demba Kane

Mardi 2 Août 2016 - 13:12



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter