Aminata Touré siffle la fin de règne de la justice politicienne et promet d'élucider les cas de morts lors des violences post-électorales

Les sénégalais qui désiraient tant la rupture avec une justice partisane peuvent désormais nourrir l’espoir avec la nomination d’Aminata Touré qui, ce jeudi, au sortir de la cérémonie de passation de service avec Cheikh Tidiane Sy, promet la fin de la règne de la justice politicienne.



Aminata Touré siffle la fin de règne de la justice politicienne et promet d'élucider les cas de morts lors des violences post-électorales
 
Le nouveau ministre de la justice n’a pas attendu longtemps pour mettre en garde les « pilleurs de la République ». En effet, dès sa prise de fonction ce jeudi, le ministre de la justice a promis « l’enfer » aux malfrats, en envisageant de les traquer. « Rétablir l’Etat de droit et mettre fin à l’impunité, constituent ma première priorité. Et cela suppose qu’on laisse les magistrats et les juges faire leur travail. C’est le sens des prérogatives du ministère de la justice. Il est important de dépolitiser l’action judiciaire et qu’il soit sûr que les sénégalais, quelle que soit leur catégorie sociale, bénéficient du même traitement judiciaire et qu’ils soient égaux devant la loi. Lorsqu’une plainte est introduite, il faut qu’elle soit traitée avec diligence et équité », s’est montrée ferme Aminata Touré.
 
La dauphine de Cheikh Tidiane Sy qui a à cœur de réconcilier les citoyens avec leur justice avertit néanmoins dans les colonnes de « L’observateur » que « ceux qui détiennent des biens de l’Etat devront les restituer aussi vite que possible » et que « de toutes façons, des enquêtes seront menées et des biens de l’Etat seront ramenés ». Par ailleurs, par rapport aux cas des morts lors des violences post-électorales, « ils seront élucidés et les responsabilités situées », garantit-elle.


Vendredi 13 Avril 2012 - 12:47



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter