An 5 de Macky Sall : Seydi Gassama dresse un bilan décevant des droits et libertés

Arrestations d’opposants, interdictions de toutes manifestations contre le pouvoir, une justice qui n’est pas indépendante voilà entre autres pratiques contraires au respect des droits et libertés démocratiques selon le droit de l’hommiste. Seydi Gassame revient sur les cinq premières années du magistère de Macky et peint un quinquennat sombre pour les droits de l’homme.



An 5 de Macky Sall : Seydi Gassama dresse un bilan décevant des droits et libertés
Le président d’Amnesty international section Sénégal n’est pas du tout convaincu par les cinq années de pouvoir du président Sall. Seydi Gassma juge d’ailleurs sombre le quinquennat de Macky, avec des interdictions manifestations et des arrestations systématique.

« C’est décevant sur le plan des droits et libertés mais aussi pour l’indépendance de la justice qui est restée sous la coupe gardée de l’exécutif. Rappelez vous lui Macky Sall est arrivé au  pouvoir dans des conditions particulières avec une violation des droits et libertés du régime qui était en place à l’époque. Mais, après cinq ans de gestion, on a l’impression qu’il a systématiquement reconduit les mêmes pratiques du régime de Me Wade », déplore-t-il.

La justice n'est pas en reste, Seydi Gassama souligne qu’au Sénégal,  elle marche au pas du régime en place. « Au Sénégal tout  le monde le sait, la justice n’est pas indépendante. Le pouvoir exécutif continue d’exercer une main mise sur la justice, ça doit cesser », regrette Seydi Gassama sur les ondes de la Rfm.
 
A en croire le droit de l’hommiste, le pouvoir en place doit faire d’énormes efforts sur le plan des droits et libertés.      


Samedi 25 Mars 2017 - 13:16



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter