Angel Losada Fernandez, le nouveau représentant spécial de l’UE pour le Sahel : « Il n’y aura pas de sécurité au Sahel quand il n’y a pas de sécurité au Mali »

Le Sahel, espace géopolitique en proie à des instabilités pouvant déborder des frontières africaines est au cœur des préoccupations européennes. En visite à Bamako, Angel Losada Fernandez, le nouveau représentant spécial de l’Union Européenne pour le Sahel a évoqué la nécessité d’une paix durable au Mali, l’homme malade du Sahel. Lors d’un petit déjeuner de presse dans la capitale malienne, le diplomate espagnole qui remplace le Français Michel Reveyrand-De Menthon a expliqué les grandes lignes des actions en faveur du Mali et du Sahel.



C’est dans cette perspective que l’une des missions prioritaires du Représentant spécial de l’UE pour le Sahel est la consolidation du processus de paix au Mali. Angel Losada qui s’était rendu à Alger en janvier dernier lors d’une réunion des parties signataires de l’accord de paix inter malien a salué la détermination de toutes les parties pour l’unité et la réconciliation.
Le diplomate de l’Union Européenne a expliqué la stratégie de l’Europe pour le Sahel qui se base sur la sécurité et le développement. Cette stratégie est dotée d’un plan d’action régionale conçu autour de quatre éléments : la lutte contre le radicalisme religieux, les problèmes de la jeunesse, la gestion des frontières et la migration.
Mais l’Europe veut une cohésion de ses partenaires africains. Une des particularités de l’agenda européen est la régionalisation des actions de développement. Cette régionalisation encourage les Etats d’une région donnée à mutualiser leurs œuvres de développement. C’est dans ce cadre que le G5 Sahel bénéficie du soutien de l’Europe qui va intensifier ses interventions dans le but d’aider les pays membres de cette organisation sous-régionale à sortir de l’insécurité et du sous développement.
Certaines actions pilotes de l’Europe en matière de sécurité au Mali, à savoir les programmes de formation EUCAP et EUTEM, vont être adaptées et étendues à d’autres pays du Sahel comme le Niger. En matière de migration, l’Europe entend continuer à aider les pays du Sahel dans le cadre de la stratégie adoptée par les pays d’Afrique et de l’Europe lors du sommet de la Valette en Italie sur tous genres de migrations.
La sécurité demeure la pierre angulaire de la politique de l’Europe dans les pays du Sahel confrontés au terrorisme islamiste. Et dans cet espace faisant face à beaucoup de défis économiques et sociaux, le Mali apparaît incontournable. « Il n’y aura pas de sécurité au Sahel quand il n’y a pas de sécurité au Mali », a déclaré Angel Losada Ferandez.


Source: Malijet


Lundi 14 Mars 2016 - 07:02



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter