Angelina Jolie accusée par une jeune éthiopienne

Une jeune Ethiopienne affirme qu'Angelina Jolie, en tant que productrice du film "Difret", a utilisé son histoire d'enlèvement et de viol pour monter son projet



Angelina Jolie a produit le film "Difret" présenté à Sundance l'année passée et réalisé par Zeresenay Berhane Mehari. Ce film raconte la vie d'une jeune Ethiopienne de 14 ans qui se fait enlever sur le chemin de l'école pour épouser un homme qu'elle n'a jamais vu. Elle finira par le tuer pour lui échapper. Comme l'annonce le site officiel, ce film, projeté au Sommet Mondial pour la Fin de la Violence Sexuelle dans les Conflits en 2014, est basé sur une histoire vraie.
Aujourd'hui, une jeune femme de 32 ans accuse Angelina Jolie d'avoir exploité son histoire sans son autorisation. Aberash Bekele pense que le film pourrait la mettre en danger.

Une journaliste de la BBC qui a rencontré la victime raconte au Daily Mail: "Elle a l'impression d'avoir été kidnappée une deuxième fois parce que son histoire n'est pas reconnue. C'est scandaleux qu'ils prétendent que ça aurait pu être l'histoire de tout le monde. Elle pourrait baigner dans l'admiration internationale pour son courage et sa résilience extraordinaire. Au lieu de ça, elle est invisible."

Angelina Jolie a admis (discrètement) que ce film était bien basé sur son histoire. L'actrice pensait qu'une somme d'argent suffirait à calmer Aberash. Mais celle-ci vit encore dans la pauvreté. Elle déclare à un journal éthiopien: "Ma vie est au bord du gouffre alors qu'ils organisent la première glamour de mon histoire. Ce n'est pas juste."

Le porte-parole d'Angelina Jolie, représentante aux Nations unies, n'a pas souhaité commenter ces accusations.

7SUR7

Jean Louis DJIBA

Lundi 27 Avril 2015 - 14:21



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter