Angers : Cheikh Ndoye, une éclosion tardive en dix dates

LIGUE 1 - Cheikh Ndoye est le symbole de la surprise Angers qui s’accroche à la seconde place de Ligue 1. Il sera le fer de lance du SCO à Nice ce vendredi. Parcours d’une nouvelle star que rien ne prédisait à un tel destin.



2009 : Cheikh le menuisier
Cheikh Ndoye est au Sénégal, dans sa ville natale de Rufisque. Ne cherchez pas le club de football du coin, Cheikh y est menuisier après des essais infructueux à Stoke City et en Arabie Saoudite. Sa carrière ne parvient pas à démarrer et elle ne prendra un tournant qu’en septembre, où il rejoint Epinal (National).
17 mai 2015 : Dans le gratin de Ligue 2
Ndoye est élu dans l’équipe-type de Ligue 2 avec Créteil. Excellent, il fait déjà l’étalage de toutes ses qualités, terminant meilleur buteur cristolien avec onze réalisatons. Pas mal pour un milieu récupérateur.
24 juin 2015 : Ndoye signe à Angers
Le Sénégalais s’engage libre à Angers, qui le signe pour deux ans. Ndoye (29 ans) était suivi par plusieurs équipes de Ligue 1 : Lille, Montpellier et le Gazélec Ajaccio. Mais c’est Angers qui flaire le bon coup, qui plus est sans mettre la main à la poche.

8 août 2015 : Première victoire et première surprise Il s’installe directement dans le onze titulaire et hérite du brassard pour son premier match en Ligue 1 à Montpellier. Son autorité naturelle, son application et sa stature (1m92, 96 kilos) en font un leader naturel pour le promu angevin qui s’impose 0-2 à la Mosson et est le premier leader du championnat.
Cheikh Ndoye (Angers) face à la défense de Montpellier
Cheikh Ndoye (Angers) face à la défense de Montpellier
 
22 août 2015 :
Double buteur, Ndoye porte le SCO Angers se déplace chez un autre promu, le Gazélec Ajaccio.
Ndoye est éblouissant. Costaud à la récupération, il n’hésite pas à se projeter vers l’avant. Il inscrit ses deux premiers buts en Ligue 1 en faisant parler son très bon jeu de tête sur sa première réalisation.

1er novembre 2015 : Ndoye en dedans, c'est tout Angers qui vascille Le SCO se déplace à Monaco pour la 12e journée de Ligue 1. Alors deuxièmes, les angevins s’écroulent à Louis-II. Ndoye est nerveux, prend un carton jaune et montre un déchet inhabituel dans le jeu de passes. Angers perd 1-0, sa deuxième défaite de l’exercice et confirme à quel point les performances de son capitaine déteignent sur le reste de l’équipe. 1er décembre 2015 : Le "David" Angers tient tête au "Goliath" PSG Angers accueille le PSG, le troisième contre le premier, un choc que personne n’aurait imaginé à ce stade de la saison. Le SCO n’est bien sûr pas favori mais tient bon. Au milieu Ndoye est toujours aussi solide, à l’image de toute l’équipe angevine. Score final : 0-0. Un petit exploit.

5 décembre 2015 : Ndoye, star de la dernière à Gerland L’OL joue son dernier match de Ligue 1 de son histoire à Gerland mais Ndoye vole la vedette à ses adversaires et brise la belle soirée lyonnaise. Ses deux coups de casque portent Angers qui s’impose 0-2 à l’OL et conserve sa place sur le podium de Ligue 1. Voir la vidéo
Cheikh Ndoye tout à sa joie après avoir marqué contre l'OL, le 5 décembre 2015 à Gerland.
Cheikh Ndoye tout à sa joie après avoir marqué contre l'OL, le 5 décembre 2015 à Gerland. - Panoramic
8 janvier 2016 : Ndoye au milieu des stars Ndoye est nommé pour le titre de joueur du mois de décembre, entouré des deux stars du PSG Zlatan Ibrahimovic et Angel Di Maria. Une juste récompense pour l’angevin, auteur de cinq buts et deux passes décisives depuis le début de saison.

13 janvier 2016 : L'appel de la Perfide Albion Cheikh Ndoye est supervisé à plusieurs reprises durant la saison et ses bonnes performances attirent l’œil des recruteurs anglais. West Bromwich soumet une offre de dix millions d’euros au SCO d’Angers pour s’attirer les services du Sénégalais. Une somme rare pour un joueur de Ligue, d’autant plus à 29 ans, et six mois après être arrivé gratuitement dans son club. Mais dans l’histoire de Cheikh Ndoye, rien ne se passe tout à fait comme prévu.


Avec eurosport


Vendredi 15 Janvier 2016 - 12:28



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter