Angleterre - Chelsea-Arsenal, un match entre Wenger et Mourinho

Arsène Wenger va tout faire dimanche pour se réveiller avec une première victoire contre Jose Mourinho à sa 12e tentative mais la tâche s'annonce rude pour le fragile Arsenal contre le leader Chelsea lors de la 7e journée du championnat d'Angleterre. Car le Français, après cinq nuls et six défaites contre le Portugais, commence à en avoir marre de fêter ses anniversaires contre les Blues.



En mars, son 1000e match à la tête des Gunners s'est ainsi soldé par un très lourd 6-0 et voilà que le duel à venir marque les 18 ans de son arrivée à Londres... Regonflé par sa victoire 4-1 contre Galatasaray avec un triplé notamment de Welbeck qui s'est rassuré, Arsenal, 4e à six points de son rival, serait  pourtant inspiré de donner un petit frère à son succès d'octobre 2012 à  Stamford Bridge, le dernier depuis six matches, sous peine de voir le leader  devenir encore plus intouchable. Sept victoires encadrent en effet les deux petits nuls des Blues mi-septembre, après leur victoire à Lisbonne mardi (1-0). Au Portugal, le but  des coéquipiers de Terry est même resté inviolé un 2e match d'affilée pour la première fois cette saison. De quoi accréditer la thèse d'une montée en puissance. Les Gunners, qui comptabilisent quatre victoires, six nuls et 14 défaites depuis 10 ans contre Chelsea en dépit d'un bilan historique favorable, n'ont  eux plus enchaîné deux succès depuis le 16 août...
Autant dire que dans le duel entre les deux dernières équipes invaincues de  Premier League, Wenger ferait déjà une bonne affaire avec son 5e nul... Pourtant, il s'accroche au rêve impossible et son équipe y croit. "On va essayer de nouveaux trucs, prévient ainsi Per Mertesacker On a des  joueurs qui peuvent nous mettre dans le bon sens. Cela a pris un peu de temps  mais je pense qu'on est là maintenant". Outre Mourinho, il y a également de grandes chances que Cesc Fabregas, déjà six passes décisives, prenne un malin plaisir à torturer un club où il est arrivé à 16 ans pour y rester huit saisons. Surtout dans un secteur où Arsenal sera privé d'Arteta et Ramsey.

Fabregas face à son ancien club

"Je pense que Fabregas aime déjà Chelsea , a même assuré Mourinho. Je suis  content qu'il n'oublie pas le passé et je n'aimerais pas qu'il dise qu'il s'en  moque d'Asenal. Mais je suis sûr qu'il ne regrette pas son transfert".  "Son arrivée a surpris beaucoup de monde mais Cesc reste un ami, a reconnu Mathieu Flamini, revenu lui à Arsenal. C'est dur, je le connais depuis dix ans, j'ai grandi avec lui. J'ai beaucoup bossé pour lui car il était plus offensif que moi et moi j'avais un rôle défensif". "Chelsea , c'est très fort. Ils défendent dur, ils restent équilibrés. On va essayer de les surprendre. L'an passé on avait perdu le match après dix minutes. Ca reste dans nos esprit et on va y aller avec un esprit de revanche",  assure encore le Français.
Meilleure équipe l'an passée dans les confrontations directes du Big Four, Chelsea  a pourtant été sérieusement bougé dernièrement par City même si cela ne l'a pas empêché de gratter un point à l'Etihad. Mais il faut voir comment Costa, l'homme aux 8 buts en championnat malgré sa cuisse fragile, aura récupéré de ses 90 minutes au Portugal alors que son entraîneur répète depuis plusieurs semaines que l'Espagnol ne peut jouer tous les trois jours. Si c'était le cas, et vu que Drogba était, comme Ramires d'ailleurs, forfait contre le Sporting, ce pourrait bien être la meilleure chance d'Arsenal.

FRANCETV sport

Dimanche 5 Octobre 2014 - 16:32



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter