Angleterre: ManU joue son va-tout à Chelsea



Manchester United, tombé à une indigne 7e place, se rend dimanche à Chelsea lors de la 22e journée du Championnat d'Angleterre avec l'ambition de se relancer par une victoire de prestige qui aurait également le mérite de fragiliser des Blues qui courent pour le titre.
Avant leur choc, les deux géants sont séparés par quatre places seulement mais surtout par 9 points puisque les Londoniens campent actuellement sur le podium à deux longueurs d'Arsenal.
Autant dire que le perdant, si perdant il y a, abandonnera sûrement une grosse partie de ses ambitions pour la fin de saison compte tenu du train d'enfer mené par les Gunners et City en tête.
A Chelsea, Mourinho, qui n'a perdu que deux fois en 17 matches contre les Red Devils, l'a bien senti et, en expert, a savamment fait monter la température avant la rencontre en rappelant l'intérêt de son club pour Rooney puis en assurant que l'attaquant vedette de son rival partirait vraisemblablement cet été à l'étranger.
Il s'agissait d'une tentative de déstabilisation d'autant plus manifeste que l'Anglais de 28 ans, tout comme van Persie d'ailleurs, est encore forfait et vient de passer plusieurs jours en Egypte pour soigner ses adducteurs loin de tout ce tumulte.
En face, David Moyes n'est pas tombé dans le panneau. Alors que le Portugais avait prétendu tenir de sources internes à ManU que la situation y était jugée "inquiétante", l'Ecossais a fait finement savoir que +l'infiltré Mourinho+ s'était excusé auprès de lui pour ces propos.
Après la révélation en Espagne des supposées larmes de Mourinho quand il a appris qu'il n'avait pas été choisi pour entraîner le champion en titre, le Portugais a appelé à la méfiance. "On ne joue pas une équipe qui est à 11 points, on joue le champion, a ensuite assuré le pompier-pyromane des Blues, se faisant tout miel pour éteindre son propre incendie. Souvent, l'équipe qui semble en difficulté se révèle plus forte pendant le match".
 
MU toujours dangereux
 
Ses Blues, invaincus cette saison face à Arsenal, City, Liverpool, MU et Tottenham contre lesquels ils ont pris neuf points, avaient-ils pourtant besoin de ce genre de man?uvre?
Même si leurs attaquants sont toujours irréguliers, ils restent sur cinq victoires toutes compétitions confondues et viennent de prendre 25 points sur 30 possibles en championnat.
Les milieux offensifs Hazard, Willian, Oscar, Schurrle et même Mata donnant satisfaction, Chelsea commencera même sans Matic, sa dernière recrue à 25 ME.
La situation est nettement moins brillante en face mais United, même blessé, reste une bête dangereuse.
Parfaits en décembre avant de replonger début janvier avec trois défaites, les Mancuniens, qui viennent de réagir contre Cardiff, ont montré qu'ils pouvaient autant avoir du répondant qu'être inconstants.
"Ce sera vu comme un désastre si on ne gagne pas", a d'ailleurs reconnu Darren Fletcher.
Si les Red Devils n'ont gagné que deux matches sur dix cette saison contre leurs adversaires de la 1re moitié du classement, ils ont pourtant des arguments à faire valoir.
Ils sont ainsi invaincus en déplacement en championnat depuis le 22 septembre. Ils ont aussi plus de victoires dans leurs duels à Stamford Bridge que Chelsea (30 contre 22).
Enfin, pour compenser l'absence de leur duo de buteurs et même si leur équipe semble un peu faite de bric et de broc pour le moment, ils peuvent compter sur la paire Januzaj-Welbeck, efficace comme jamais.
Pendant que le Belge s'affirme match après match comme un enfant prodige, l'Anglais vient lui d'inscrire six buts en autant de journées, portant à 12 son total.

AFP

Dimanche 19 Janvier 2014 - 11:18



Nouveau commentaire :
Facebook Twitter