Annoncé prochainement à Dakar : Wade peut-il sauver ses fils ?

Qu’est ce que l’ex-président de la République peut-il apporter à ses frères de parti s’il rentre au Sénégal ? L’annonce de son retour suscite beaucoup d’espoirs chez les libéraux qui semblent s’essouffler depuis la chute du fils de l’ex-chef de l’Etat.



Annoncé prochainement à Dakar : Wade peut-il sauver ses fils ?
L’ex-président de la République, Abdoulaye Wade pourrait bientôt fouler le sol du Sénégal après « un exil » à Versailles, suite à sa défaite en mars 2012, pour prêter main forte à ses frères de parti.  Ce retour annoncé en grande pompe par les libéraux peut-il sauver les responsables du Parti démocratique sénégalais (Pds) mis en cause dans le cadre de la traque des biens présumés mal acquis ?
   

En tout cas, nombre de libéraux semblent espérer qu’un retour de Wade puisse aider à dénouer la situation après l’incarcération de l’ex-ministre, Karim Wade et du leader de l’Union des jeunesses travaillistes libérales (Ujtl), Bara Gaye. Pour eux, l’arrivée de Wade pourrait aider à doper les militants qui semblent s’essouffler. C’est ce qui explique l’annonce du retour de Wade par le jeune, Bara Gaye devant les jeunes libéraux. Les applaudissements et les cris de joie qui accompagnent l’évocation du nom du Pape Sopi lors des rassemblements du Pds montrent l’immense espoir que suscite son retour au pays.

Mais les libéraux ont visiblement oublié l’âge très avancé du président, Wade. A plus de 85 ans, il sera manifestement difficile pour Wade de diriger des manifestations. L’ex-président ne va certainement pas accepter d’écorner son image qui a été rudement éprouvée par les manifestations contre sa candidature en 2012.  Son statut d’ancien chef d’Etat va sans doute l’empêcher d’avoir certains comportements déviants. Pis, d’aucuns pensent que l’ex-président a perdu sa capacité à mobiliser les foules. Pour les partisans de cette thèse, Me Wade appartient au passé.

Mais qu’il soit actif ou pas à son retour au Sénégal Wade pourrait véritablement  redonner le moral à ses troupes. Celles-ci sont visiblement émoussées par l’arrestation de karim Wade. Pour nombre d’observateurs, ces libéraux savent que le régime qui a réussi à mettre au gnouf le fils de l’ex-président n’hésitera pas à coffrer les autres. C’est ce qui explique d’ailleurs le silence de la majeure partie des dignitaires de l’ex-régime qui ont perdu de la voix depuis que Karim séjourne à Reubeuss.
 


Vendredi 31 Mai 2013 - 16:48




1.Posté par Mame FALL le 04/06/2013 12:45
vous parlez toujours des responsables, que faites vous de la majorité silencieuse qui veut du résultat et qui voit ceux qui n'en ont pas eu en 40 ans ou 8 ans poursuivre ceux qui en ont eu un tant soit peu, disons le franchement beaucoup même.
Tout le monde ne mord pas à cet hameçon.
Rappelez vous nous sommes 12 millions, et peu sont dans les partis mais nous ne sentons pas moins concernés par l'avenir de notre pays, car c'est de ce dont il s'agit, pas de vils intérêts personnels politiciens.

Nouveau commentaire :
Facebook Twitter